Posts Tagged ‘c’est que t’as un problème…’

En ce jour de grève, crève.

jeudi, octobre 7th, 2010

Bon.

Je viens d’avoir des palpitations, le gouttes qui perlent au bout de la frange (trop longue soit dit en passant), les mains moites, le rouge au visage, les ongles qui rétrécissent (avec l’aide malencontreuse de mes dents) les poils qui s’font la malle (ah ben non, merde).

Pourquoi?

Parce que j’envoie ma mère à Paris.

Coooooooool hein?!

Ben non.

parce que depuis le mois d’août qu’on en parle, parce que depuis le mois d’août que j’me prends la tête pour prendre des billets au meilleur prix, pour qu’elle et ses deux copines aillent trimballer leur popotin dans la capitale. Parce que depuis le mois d’août je m’épuise de site en site, meilleur trajet, meilleur confort, meilleur tout.

Et j’ai trouvé hein, tu ne douteras point de mes compétences (article 14 de mon code noisetal).

Le 15 septembre, je réservais tout le bordel:

3 billets aller Valencia-Paris départ à 7h du matin.

3 billets retour Paris-Perpignan à 20h50 pas du matin.

Seul petit gros hic: la date.

LE 12 PUTAIN D’OCTOBRE.

Je ne savais pas moi.

Je ne pouvais pas maîtriser.

je ne pouvais pas me douter que la France allait être paralysée par les… euh… 408 millions de manifestants selon les syndicats et 12 manifestants selon la police.

Alors j’fais quoi moi les gros? J’envoie ma mère avec ses deux copines hystériques se prendre la tête avec des gens énervés, en essayant de passer d’une aisselle mouillée à l’autre, d’une haleine fétide à l’autre, d’un hotel complet à l’autre…. et les laisser finalement dormir sous un pont le ventre vide… et tout l’bordel qui va avec hein, parce que pour peu qu’il pleuve ce jour là, et que la Seine déborde, comme elles viendront de se faire voler le bagages, elles traîneront mouillées et perdues dans les belles rues de Paris. (remarque, elles seront pas seules.

Ou alors, j’annule tout, je perds 400 boules au passage, et on remet ça?

Franchement, je sais pas, j’hésite.

Mais moi, je risque de faire grève contre la grève.

BORDEL.

pitain. ça craint. (c’est mieux le titre?)

mercredi, février 11th, 2009

bon, c’est quoi le problème?

ce matin, le monde entier est contre moi je crois. bouh.

déjà, tout commence quand je me lève, j’ai posé mon pied gauche par terre. pitain. alors quand je m’en suis apperçue, discrètement, je l’ai remis sous la couette, j’ai fait semblant de dormir 5 minutes, pis j’me suis relevée comme si de rien n’était, posant mon pied droit en premier. j’étais toute fière de moi.

je prends mon café et m’installe l’oeil encore fermé, devant mon ordi, après avoir lancé une sorte de « jdbijour les nenfants etlmari »*.

et PAF.

firefox ne marche po. ni avec son pied droit ni avec le gauche d’ailleurs.

alors forcément je râle. je râle sur mon meilleur ami du moment: twitter.

même lui me répond pas.

je lance explorer, que j’aime pas. mais que j’ai quand même. et il me sort un truc du style: « hey, tu me prends pour une roue de secours ou koi?? » « hébé oui » que j’lui réponds ». alors ce con il m’dit « ben va t’faire voir parce que moi j’ai enregistré aucun de tes mots de passe, et tu vas devoir réveiller ton neurone pour te souvenir de tous. »

ah.

ok.

pitain de sa race.

au bout d’une heure et 4 cafés, je m’en sors tant bien que mal.et que vois-je??? oh!!! que vois je??? que mon blog est défiguré sous explorer!!! non mais franchement… quelle honte les amis!!! je suppose que mes 10 lecteurs tournent tous sous firefox, parce que sinon, z’êtes drôlement sympas d’être restés quand même. perso je serais partie en courant (avec mon pied droit). en sautillant en fait. ouais.

et quand j’me dis que mon geek de mari à ptêt raison, quand il me dit à chaque fois que j’ai un problème « redémarre » « redémarre » « redémarre »… je l’fais. et PAF revoilou firefox. trop cool.

alors je file le dire à mon ami qui peut être va bien vouloir me parler maintenant!!!!!!!!!

chuis toute excitée!!!

et là…

twitter2

ou encore ça:

twitter1

y a un copyright sur le « putain ça m’énerve » ou je peux l’utiliser??

noisette, elle est chouette hein… (bon ok, je ferai des efforts sur les titres)

mardi, février 10th, 2009

bon.

ça craint.

à force de dire des conneries, de faire des conneries, d’être une connerie, ça va finir très connement tout ça…

je m’explique.

ça ne t’aura pas échappé que quelque part dans ma vie, temps en temps, chuis prof. professeur des école, tu sais les ZEPiens toussa.

et autant j’assume tout à fait ce que je dis, et ce que je fais, si mon blog peut passer incognito auprès des parents d’élèves, des élèves et du quartier entier… ça m’arrange. disons que ce n’est pas moi qui vais leur donner l’adresse du site. (déjà, je l’ai donné à quelques collègues, et je sens que des fois ils me regardent bizarrement…)(j’aurai ptêt pas dû)

bref.

ce matin, découverte dans l’indépendant (tu sais, le journal le plus lu par chez nous):

indep1

le truc violet en haut à droite là, c’est moi. enfin, Nathachatte. Je crois que si je continue, je vais être grillée… je vois déjà  ma prochaine inspection: « aloooooooooooooooors madame noiseeeeeeeeeeeeette… voyons si on fait moins la maliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine en claaaaaaaaaaaaaaaaaaasse ».

en même temps, en classe, je fais classe. tu n’en doutes pas hein? hein que tu n’en doutes pas…

et puis je vous assure que je suis quelqu’un de normal… j’ai même fait de la pâte à sel avec mes enfants ce matin, gentiment:

pateasel

qu’on a fait de jolies chose qu’on peindra demain:

pateasel2

et que je leur ai préparé un bon repas avant de les mettre au lit doucement…

et que quand ils se sont levés, j’avais fait tout mon ménage (ouais… euh… je peux aussi mythonner un peu hein) et on est partis promener au lac, où nous avons fait des découvertes « nature »…

promenadelacet on a couru comme dans la petite maison dans la prairie… et on a chanté plein de chansons françaises… et espagnoles…

nous avons joué aux détectives:

chevalchien

y avait même des pieds en dedans, y paraît qu’c’est la mode…

piedsendedans

puis nous sommes rentrés, nous avons pris un bon bain… j’ai même essayé d’apprendre à parler à mon fils… (c’est pas gagné)

alors bon… toi parent d’élève, si tu passes par là, tu vois hein, j ESSAIE d’être quelqu’un de mentalement équilibré malgré tout… n’ai pas peur…

hein.

ok?

hein chuis quelqu’un de normal? (putain, je sais pas qui c’est que j’essaie de convaincre là… si j’en fais trop, ça fait trop peut être… bon… j’abandonne)

wala.

réserves alimentaires…

samedi, février 7th, 2009

écoute, tout va bien, je vais bien.

des fois, il est vrai, je me dis: « ma pauvre fille, t’es un peu atteinte ».

un peu comme aujourd’hui, quand en Nathachatte transformée, je suis partie au centre ville, puisque j’étais invitée au tout dernier Freeze du siècle. un peu comme quand je saute partout en criant « youpi youpi » tous les matins, quand le café a fini de couler à la récré… un peu comme quand je chante à tue tête dans ma voiture, la fenêtre ouverte, et que je regarde les gens en souriant (il sourient pas eux, faut pas déconner quand même). bref. assez souvent.

mais aujourd’hui les gros, je vais bien. je me dis que très sincèrement y en a qui sont REELEMENT atteints. et comme par magie, je devient quelqu’un de très équilibré mentalement. YOUPI!

je m’explique. après le freeze, mes couettes et moi sommes allées boire le café chez un pote. enfin. j’hésite à dire que ‘est mon pote après ce que j’ai vu. et tout à commencé quand je lui ai demandé « puis je utiliser les water closet? » oilà face à quoi je me suis retrouvée:

pq

mouais. debout sur les toilettes j’étais mon téléphone à la main, et la bouche ouverte… « fait il beaucoup caca ou bien? »

puis je suis rentrée dans la cuisine, où il préparait déjà le café…

gateauxsoupes

mais, si mes souvenirs sont bons, il n’a ni enfants, ni parents à la maison. il a un copain ok, mais à eux deux ils font pas 100 kilos… alors bon… « ils nourrissent tout le quartier ou bien? »

puis nous sommes allés boire le fameux café dans le salon…

kindereau

alors la conversation a été simple:

– tu fais une fête bientôt?

-non.

– tu as des invités pendant un temps?

-non.

– tu as peur de la crise?

-non.

– tu n’aimes pas aller dans les grandes surfaces?! hein?! alors tu limites les fois où tu y vas??

– non.

– tu collectionnes tout?

– non.

– ah euh… t’as un pb mon vieux, il faut que tu y réfléchisses hein, c’est urgent. Urgent. URGENT.

– euh.

voilà quoi. non mais j’ai eu peur d’abord. Ca fait peur non? en vrai? puis je me suis dit: si un jour il me faut du sel, j’irai chez lui. puis je me suis dit: purée, s’il faut il en a pas. du sel. je lui poserai la question…

mais qu’est ce qu’elle a ma gueule?

vendredi, février 6th, 2009

ceci est le 99ème billet.

déjà.

on est content pour moi.

moi je dis ça mérite du teasiiiiiiiiiiiiiiing, ça mérite de la folie, ça mériterai presque du concours… mais faut pas déconner quand même hein, à force de distribuer des magnets à droite ou encore des fèves collector star wars à gauche, vous allez trop m’en demander par la suite. pop pop pop, alors calmos, vous n’aurez que de la photo pour l’instant.

le « avant ».

ouais.

je vais me botoxer la face, me lifter la lèvre, me liposucer le sourcil. (bon ptêt pas hein, le sourcil…)

il y a des jours comme ça…

ouais.

tu te lèves, tu te bouscules, tu ne te réveilles pas jusqu’à ce que tu t’apperçois dans la glace, pendant le lavage de dents… et là. CATASTROPHE. tu te réveilles mais d’un coup quoi. tu t’en fous du dentifrice sur le nez et même sur le fameux sourcil…

tu paniques, tu cherches quelque part dans ton portable en urgeeeeeeeeeeeence le number de ton coiffeur.

le « perso » bien sûr.

« allllllllllllllllllllllllllloooooooooooooooooooooooooooooo c’est une urgence, oui je sais, il est 7h du mat… oui je sais mon cri est strident… mais attends de voir ma tête, c’est une strie à elle toute seule… demain… oui je sais c’est samedi, je fais la date tous les jours au tableau… oui je sais t’es débordé… oui je sais mais… je risque de me couper les cheveux au couteau à pain et les teindre à la javel j’te préviens…ok, 11h, je serai là. Merci hein. t’es un amour. »

ouais.

c’est un amour mon coiffeur.

même que c’est un amour qui coiffe l’incoiffable.

et là, comme j’en ai marre, il va me virer cette couleur merdique. non parce que le rouge hein, c’est beau jusqu’au 2ème lavage… alors ça me gonfle maintenant. le rouge. je ne sais pas encore ce que je vais faire. un truc quoi. pis j’vais ptêt même couper. même pas peur.

ouais.

tu verras ça demain, si t’es sage.

ouais.

avantcoiffeur

ah, je vais me permettre de répondre à  mon titre: elle pue.

facebook ou la vérité qui blesse.

mercredi, janvier 28th, 2009

je fais partie de ceux qui sont sur facebook.

ou plutôt nathachatte en fait partie. (j’avais écris « partir », serai ce un lapsus du clavier?).

et quand elle à rien à faire, ben elle se lance dans les portraits chinois, les dis moi ce que tu penses et viens j’t’en met plein la gueule parce que j’aime ça. comment ça!? t’es pas encore dans ma liste d’amis?? t’attends quoiiiiiii???? c’est la boum chez moi, avec boule à facettes et compagnie, y a même du champomy, c’est dire!!

voilà un peu ce que ça donne:

portrait-chinois-nathachatte1

qué etourdit?? mouais, ptêt un peu, parc d’attractions oui, juste assez, farceur? huhu chuis trop méga délire même que je pète dans le bain pour faire rire ma fille…, le beau temps?! waou merci, bonjour, oui puissante je suis, trop forte on m’appelle, je ne ments jamais quand je dis la vérité moua, non mé!, le vin l’ivresse toussa… mhhh… on commence à bien me parler là…., hors ligne? t’es pas un peu hors circuit toi?

voilà.

qu’est ce qu’on s’éclate!

pfiou!

le pur délire.

je m’en vais faire un tit « que pensent vos amis de vous » tiens…