Archive for the ‘chouchoutte et chouchou’ Category

La Truc et la bidule

mardi, octobre 4th, 2011

J’ai dit à ma fille, hier soir: « t’as intérêt à te grouiller le cul d’apprendre ta putain de récitation pour demain, parce que sinon, je te fais bouffer ton cahier de poésie, et en plus tu te prends la loose sur mon blog! Jusqu’à la fin de ta vie ça va te suivre c’t’affaire! »

Enfin, j’ai pas exactement dit ça, mais ça a marché:

httpvh://www.youtube.com/watch?v=uXR0rdhixnI

Paroles de chouchou (encore)

jeudi, février 3rd, 2011

après les Nems et Nems, voilà-t-il pas que Chouchou nous en a ressorti une autre, pendant le repas…

J’ai failli tomber de ma chaise!

Je te laisse déguster:

moi: mince, je peux plus prendre de photos avec mon téléphone.

chouchou: pourquoi? t’as plus de.. euh…. de

moi: de place sur ma carte sd…

chouchou: ah. euh, je croyais que t’avais plus de batterie…

Et chacun reprend une fourchettée de viande hachée et légumes… quand tout à coup….

chouchou: allons enfants de la Battriiiiiiie.

Il a mal vécu le fait que le formidable et moi on explose de rire…

C’est vrai que c’est chiant quand les gens rigolent et que tu sais pas pourquoi!

Mais bon.

On lui a expliqué hein, on est pas comme ça…

mouahhahahah

beau gosse.

mardi, février 1st, 2011

Chouchou me sort:
« m’man, j’veux une coupe de mec! »

Euh…

« Ah? tu veux plus tes cheveux qui ressemblent à rien mais que quand même j’adore passer ma main dedans et les ébouriffer? »

« NON »

Ah.
Donc, ben, voilà:

Ouais.

Voilà.

On dirait pas lui!

En plus, il faut croire qu’avec les cheveux, c’est les défenses immunitaires qui se sont fait la malle… Il se traîne une gastro depuis hier… Mais quand je dis gastro, c’est gastro hein! (Mais j’éviterai la photo là si tu veux…)

Con. Nichon. Waaaaa.

samedi, janvier 22nd, 2011

Chouchou et le langage:

– maman maman! tu pars aux courses? tu vas acheter des nems?

– euh, oui tiens, c’est une idée, mais t’aimes pas les nems qu’est ce que ça peut te faire chouchou?

– ah mais j’adooooooooore les nems!

– gné? t’as changé de famille? t’es pas mon fils? t’aimes pas les nems j’te dis!

– ouiiiiiiiiiiiiin papaaaaaaaaaaaaaa maman elle dit que j’aime pas les neeeeeeeeeeems!

– ben euh, quels nems?

– les nem et nem.

voilà. donc. je suis revenue avec des M&M’s.

Il étais trop content.

arrêtez le temps. Merci.

dimanche, octobre 17th, 2010


T’sais que ça a été l’anniversaire à Chouchou?

Bon ben là tu sais.

5 ans il a fait.

Et il croit déjà qu’il est dans l’adolescence.

Pas de fête avec les amis cette année, juste une soirée en famille.

Quand nous sommes rentrés de l’école, j’lui ai dit: On fait une tite boom en attendant tout le monde? Et là, ça a été l’hystérie.

Ils ne se sont pas fait prier Chouchoutte et Chouchou: Dès que j’ai mis la musique à fond les ballons et que j’ai lancé les ballons à fond au rythme de la musique, ils sont montés sur la table du salon avec un léger « on peut maman EXCEPTIONNELLEMENT?! » (quand ils étaient déjà dessus) et ils ont dansé 1h27 durant. Non STOP.

Chouchoutte m’a lancé un « t’as vu maman, on fait la « nana » et le « mec »! »

Qui leur a montré des jeunes dansant sur les podiums en boîte? Pas moi. ça doit être inné ce truc. Où héréditaire. Car les traces de mes chaussures sont encore sur les podiums de la boîte où le formidable officiait en tant que DJ…

Mais je sais que moi j’me suis dit.

Putain.

Que le temps passe.

Putain.

réunion de parents d’élèves.

mercredi, septembre 22nd, 2010

Ah non non non.
Ce n’est pas en tant que maîtresse que j’écris là (hého j’t’entends au fond de la salle à dire « il était temps).
C’est en tant que maman.
C’était hier. (la réunion. pour ceux qui ne suivent pas et qui râlent, donc)

J’en ai donc profité, à la fin, pour demander comment cela se passait avec Chouchou… un peu la peur au ventre, j’avoue, car c’est une question qui m’a valu quelques gifles en réponse… parfois… euh… souvent.

Et pour une fois POUR UNE FOIS, je n’ai pas une vision négative de mon fils. OUF. ça fait du bien.
C’est vrai que les deux premières années de chouchou à l’école n’ont pas été de tout repos. Mais, j’ose espérer que c’est fini…

Nous sommes passés de:
– « Il est insupportable » à « il est plein de vie »
– « il n’arrête pas de faire le clown » à « il est un peu bébé, mais il est d’octobre, c’est normal »
– « je ne sais pas quoi en faire » à « de toutes façons il a besoin de cadre, alors oui je le gronde et le puni, mais il va bien finir par comprendre. »
– « Il n’écoute rien et n’en fait qu’à sa tête » à « il a plein de choses intéressantes à dire, il suffit qu’il arrive à se canaliser »
– « il devra être suivi par le RASED, voir une orthophoniste, un psycho motricien… » à « ne vous faites pas de souci, ça va bien se passer, il doit juste grandir un peu »

ça a été assez dur à vivre jusque là, en tant que maman. Et du coup pour lui ça a été très dur aussi, l’école. C’est simple, il n’aime pas ça. (le comble du comble pour une maîtresse).
Je l’ai amené l’année dernière voir une orthophoniste, et un psychomotricien. Non pas parce que je pensais vraiment qu’il en avait besoin, mais juste pour être confortée dans l’idée qu’il n’en avait pas besoin. Après, je me disais aussi que peut être je me trompais, et que je ne pouvais pas avoir une vision de professionnelle de l’enseignement sur mon propre fils (c’était possible).
Mais dès que l’orthophoniste l’a vu, elle m’a dit: « pas de suivi, il n’en a pas besoin ». Exactement le même discours de la part du psychomot. Au moins, je pense avoir fait ma part du boulot… Celui de maman.

Et sans jeter la pierre (un peu quand même) à certains enseignants (et là, on va dire que euh, je sais de quoi je parle), des fois, il faut un chouilla, se remettre en question. ça peut éviter de « détruire » les moustiques qui sont en face de vous. Et puis savoir comment fonctionne un enfant de 3 ans, de 4 ans. Car, ne vous en déplaise, il ne fonctionne pas comme nous adultes intelligents et savants. Même si, quand on y pense, pfff, on n’a que 25 choses remuantes, avec le nez pourri en face de soi… qu’est ce que ça peut faire? Si peu de responsabilité…

Bref.
Je vais arrêter de cracher un peu, parce que j’en inonderai mon blog.
Mais bref, mine de rien, je voulais vous faire part de ma joie et de mon rassurage. (mine de rien)