Quand tout a recommencé.

Quand je te le dis…  Tellement prévisible ce métier… 🙂

Tout a recommencé. On est effectivement rentrés. Tout un pataquès. Et on était vite dedans.

Quelques pleurs vite balayés, et hop! c’est reparti…

Alors, j’aurai bien fait un beau billet, te détaillant chaque pas, chaque goutte de bave sur mon épaule, malencontreusement laissée par le même enfant qui pleure… et que tu prends dans tes bras. CQFD. J’aurai bien fait un beau billet, pour t’expliquer comment c’est les mamans qui pleurent chez moi, et pas les enfants. J’aurai bien fait un beau billet, pour te conter les moultes robes et pantalons à pinces, achetés pour un seul jour. Celui qui est déjà passé. J’aurai bien fait un beau billet, pour t’expliquer que mine de rien je n’ai même pas eu le temps d’un café. A part celui du midi que celle de l’autre côté de la porte m’a gracieusement posé devant mon assiette, devant mon regard… vide.

Mais je n’en ferai rien.

Car je vais au lit avec mes amies les poules.

Je suis crevée.

Vidée.

C’est pas comme si j’avais pleuré toutes les larmes de mon corps, en me rendant compte que mon enfant était rentré au CP…  mais non!… finalement, je ne sais même pas si je me rends compte que mon enfant est rentré en 6ème…

Mais vidée quand même.

Bonne nuit.

images