Archive for avril, 2014

Quand tu crois que tu t’es trompée de classe

jeudi, avril 10th, 2014

Chez les zépiens (encore eux) il y a de l’inspiration bloguesque je te le dis l’ami.

Je te rappelle (pour restituer le contexte) que je suis maîtresse de petite et moyenne sections… (ça, c’est fait).

Alors tous les jours, même si je voudrais parfois croire que j’ai des CM1 autonomes, intelligents et travailleurs face à moi, les nez qui coulent me rappellent que non. Parce que un nez de 3 ans qui coule, est un nez qui ne s’essuie pas tout seul. Un nez de 3 ans qui coule, peut rester vert toute une journée sans problème. Un nez de 3 ans qui coule, ça à même parfois une langue qui passe par là.

BREF.

Alors tous les jours, même si je voudrais parfois croire que j’ai des CM1 autonomes, intelligents et travailleurs face à moi, les pipi-culotte me rappellent que non. Parce que un pipi culotte il peut inonder la classe, et pour peu que ton ATSEM soit partie faire un tour, te voilà démunie face à… la flaque. « les enfants marchez pas dedans! » « non trucmuuuuuuuuche y a pas de fuites au plafond… IL PLEUT MÊME PAS! »…

BREF.

Alors tous les jours, même si je voudrais parfois croire que j’ai des CM1 autonomes, intelligents et travailleurs face à moi, les varicelles, impétigos, gales, scarlatines et autres maladies boutonneuses me rappellent que non. Et puis, ce qui est marrant, pour peu que les enfants aient pour habitude de s’assoir toujours à la même place sur les bancs du coin regroupement, c’est que, quelle que soit la maladie (et tu remarqueras que comme je t’aime beaucoup je t’ai fait l’impasse sur la gastro…) la maladie en question frappe les élèves les uns après les autres sur le-dit banc. Tu peux même lancer les paris sur « qui sera absent demain. »

Mes nerfs et ma santé mentale tiennent à signaler qu’en ce moment il n’y a point de maladie dans ma classe. POINT. (ça viendrait presque à manquer!!!!!)

BREF.

Aujourd’hui était un grand jour. Aujourd’hui j’ai cru un instant que j’étais devenue maîtresse de conférence. où un truc classieux comme ça. Car dans un instant d’égarement, j’ai baissé les yeux (où je les ai levés après m’être assoupie un instant), et j’ai vu ça:

20140410_151314

On est d’accord ou pas si j’ai cru avoir une gamine de 17 ou 18 ans face à moi. (allez, à tout péter une de 16 ans un peu précoce. ahem)

Alors je l’ai fait venir à moi la mioche accrochée à ce pied, et je lui ai demandé:

– hé salut, dis donc, tu as quel âge déjà.

– yé toi an

– ah oui voilà. c’est bien ce que je pensais… y a pas comme un problème avec tes chaussure, que je me demande comment il peut y avoir du 29 avec 29 cm de talon!

– euh…

– laisse tomber, je verrai ça avec ta mère…

Je vous épargne la discussion avec la mère qui me disait qu’elle avait dit à la gosse que la maîtresse allait crier, qu’elle lui avait dit que c’était pas possible ces chaussures A L’ECOLE. Ailleurs oui donc.

Ah

Bon.

Alors tous les jours, même si je voudrais parfois croire que j’ai des CM1 autonomes, intelligents et travailleurs face à moi, finalement, je me rends compte que c’est bien des petits que j’ai en face de moi. même s’ils sont grands de taille, sur des échasses. CQFD.

Quand t’en as ras le bol

lundi, avril 7th, 2014

 

C’est simple, quand t’en as ras le bol, il suffit de trouver quelqu’un qui en à plus ras le bol que toi, pour que tout à coup, ta vie soit comme un océan de bonheur, une plaine de joie, un tsunami de bonne humeur! (oui, je suis poète à mes heures perdues)(Heureusement, je ne perds pas beaucoup d’heures)

Aujourd’hui j’ai trouvé. L’externe.

Pour des raisons encore inconnues, ou inavouables sur la scène publique de l’internet mondial (la fibre à des oreilles) l’externe était… en colère aujourd’hui.

Et quand l’externe est en colère, tout son corps le dévoile. rouge, tremblante, parlant les dents serrées pour garder malgré tout son sourire, l’externe bout. A bout.

Et pourtant, en ce qui me concerne,

– on m’a traité de « dame » ce matin, en me présentant à une classe toute entière. Dame. DAME. Non mais sérieux… tu m’as regardé? Il aurait pu dire: « la jeune fille au fond de la classe est venue nous rendre visite » ou « la demoiselle au fond de la classe est venue nous rendre visite » ou encore « la formidable et magnifique personne au fond de la classe est venue nous rendre visite » Hé bé non. LA DAME.

– j’ai cassé un ongle.

– j’ai du préparer en urgence une formation pour mercredi. Je te rassure, celui qui vient là, le 9. (Bientôt nous préparerons les formations après leur mise en place!) Heureusement, « celle de l’autre côté de la porte » avait préparé la préparation la semaine dernière en réunion. (bientôt, nous préparerons les préparations pour préparer ce que les autres préparerons…)

– on m’a offert un déca à la récré du matin. Dans une école perdue au fin fond du trou du cul du monde. UN DÉCA. sans déconner. j’avais l’air excitée? moi qui suis toujours si calme… MERDE.

– j’ai même pas bouclé ma semaine de classe!

Y a de quoi en avoir ras le bol non?

Et pourtant… non! je suis de méga bonne humeur! car j’ai trouvé plus ras le bol que ras le bol!

Heureusement, je sais que quand j’en aurai plus ras le bol que ras le bol, l’externe me sourira, parce que elle, bah elle jouera la balance.

C’est ça l’équipe.

C’est par ça que ça commence 🙂

(bon, il est temps d’aller boucler ma journée de … demain!)(heureusement, pas d’hier)(mais ça aussi ça risque d’arriver)