A la fac, c’est l’arnaque.

Mais oui bordel.

Les étudiants c’est l’arnaque.

Je m’explique: aujourd’hui j’avais un cours à donner à la fac, à des étudiants de Master 2. Un cours sur la phonologie au cycle 1 blablabla mais en fait on s’en fout, je vais pas en reparler ici, j’en ai déjà fait des tartines là bas.

2 heures, le cours.

Ok.

J’arrive, les étudiants prennent place, sortent leurs cahiers/feuilles/brouillons/rien/stylos/crayons/feutres… papotent un bon coup (faut croire qu’ils attendent le coup de sifflet pour la boucler) et me regardent donc, les yeux endormis/exorbités/absents/défoncés…

Le cours commence (il était passionnant soit dit en passant), et pis je demande: « des questions? » LE NÉANT.

Bon. Tout doit être extrêmement clair, alors je continue.

Je blablatère, je montre de la vidéo, je fais péter le powerpoint… « des questions? des remarques? » NADA.

Bon. Tout doit être extrêmement clair, alors je continue.

Je sors du bouquin, j’expose de la fiche, j’écris sur le tableau blanc. Le cours est fini… « des questions? des remarques? des points d’ombre? » RIEN.

Autant te dire que putain, là quand même tu te sens affreusement seule hein, que les 5 secondes que tu laisses afin de peut être voir une main timide se lever, se transforment en heures. Mais rien. Alors le cours est bouclé, vous pouvez disposer.

Le grand élève de plus de 20 ans n’est pas très communicatif hein.

Le grand élève de plus de 20 te laisse là, seul, comme une merde, à faire du frontal alors que tu n’aimes pas spécialement ça.

Le grand élève de plus de 20 ans est chiant à mourir quoi!

(Ils doivent se dire la même chose de la vieille de plus de… euh… 20 ans qui leur a fait un cours aujourd’hui alors qu’ils seraient bien rentrés chez eux)(mais bon)

Mais du coup j’ai positivé la situation: des fois je me sentais seule avec mes lutins de 3/4 ans, qui ne comprennent rien à l’implicite, et à l’humour fin… Mais là, ils ont battu le niveau, les étudiants de plus de 20 ans…

Je remballe les affaires, tout le monde se casse, et là 3 étudiants viennent me voir à tour de rôle: « excusez moi madame (mouais), j’aurai une question »

J’en déduis vraiment que l’étudiant de plus de 20 ans se fout de ma gueule.

  • Timide, l’étudiant de 20 ans, il n’ose pas poser de questions devant les autres de peur d’être la risée

  • Angélita: ouaip, c’est bien ce que je pense… De peur d’être la risée, et de passer pour le lèche cul. C’est que c’est d’un compliqué l’étudiant de 20 ans!

  • L’étudiant de plus de vingt ans préfère parler sur Facebook qu’en public. Le con.

  • Nan, c’est qu’il est grand et qu’il t’a écoutée faire ton cours en altitude.
    Du coup, faut le temps que ça monte. (et que lui redescende de son trip fumette)

  • mamie

    J’entends encore mes parents dire:  » ces jeunes!!!!!!!! »
    je m’entends dire : « ces jeunes!!!!! »
    et j’entends dire mes enfants « ces jeunes!!!!!!! »
    et là je me dis… je te laisse deviner

  • Pingback: Les tweets qui mentionnent A la fac, c’est l’arnaque. | Le Fabuleux Destin de Noisette... -- Topsy.com()

  • En même temps, ça fait bien 18 ans qu’on lui apprend à fermer sa gueule… pas facile de l’ouvrir ensuite !

  • Tiens donc ! une prof !
    Billet amusant et vécu entant qu’élève de fac, saoulé par les amphis.
    Mais je confirme ! et vous comprends mais à fond…

  • Hi, There’s no doubt that your blog could possibly be having web browser compatibility issues. Whenever I look at your site in Safari, it looks fine however, when opening in IE, it’s got some overlapping
    issues. I just wanted to provide you with a quick heads up!
    Other than that, great site!