I’m back!

Popopopopop.

On ne peut pas disparaître tranquille, qu’on me réclame de partout.
On me cite sur les blogs, on m’appelle dans l’internet mondial, je suis même apparue dans la section « disparus » du journal local (oui, papier, ça existe encore).
Je croule sous les mails inquiets.
Je me perds dans les messages affolés.

ça va ça va ça va les gros.
Je suis là.

mais… il était une fois, un pays où j’étais la reine du « j’me fous dans la merde toute seule ».
Ce pays, il s’appelle « boulot ».

Alors que je pourrai me la couler douce (fonctionnaire oblige), je préfère faire des journées de 12 heures.
Style: arrivée à l’école à 7h45, repartir à 16h30 sans avoir fait de pause (enfin si, 2 pipis, 1 manger, 1 caca… ce qui représente environ 47 minutes en tout)
Repartir donc, mais en courant s’il vous plaît, parce que j’ai un cours à la fac, de 17h à 20h…

Repartir vers 20h12, en courant encore, récupérer mes loulous.
Etc etc etc… je ne te fais pas un dessin, et je ne te donne pas d’excuses hein.

Mais voilà.
Morphée ne passera plus par moi. Je le crains.

Et toi, je vais essayer de ne plus te laisser tel un chiffon tout sale, sur le bord de la route. Je vais penser à toi, je vais t’écrire, je vais t’aimer, je vais te dorloter, parce que tu sais quoi? J’ai besoin de toi.
Et je m’en suis rendue vraiment compte, entre autres, quand hier, je roulais derrière une voiture immatriculée je ne sais plus trop quoi blablabla FF. oui. FF à la fin. Et là, j’ai pensé « follow friday ».

Et quand je me suis levée ce matin, je me suis goinfrée de noisettes. C’était vraiment un signe je crois.
Messieurs, dames, Je suis de retour.

  • Bon retour parmi nous.
    Et au fait, tous mes voeux (j’ai encore le temps)

  • Contente de lire de tes nouvelles… et bon courage ! Quel rythme effréné… je ne pourrai pas le suivre.
    Chapeau !

  • Bonjour

    Qui êtes-vous?

  • youhouuuuuu
    on en parle partout, même en Ibérie !!!!

  • Oh un retour 🙂 et qui fait plaisir en plus

  • Angélita: Mais oui mais oui!!! tous mes voeux aussi!!!! (paf, j’ai l’temps également!)

    Chabada: mais si tu pourrais! t’as donné un an déjà!

    Zette: Salope.

    Raquel: si senora! (oui ben pour le tilde on repassera)

    Emma: merci!!!! hiiiiiiiiiiii!!! 😉