bon, le séminaire, ça c’est fait.

Voilà.

Tant de stress et tant d’angoisse pour ça.

hop hop hop, en deux temps trois mouvements j’ai bouclé l’affaire.

Je crois même que ma voix n’a pas tremblé, et ma main tenant le micro non plus. J’essayais tant bien que mal de me cacher derrière l’énorme chevalet marqué à mon nom, mais il n’y avait rien à faire de toutes façons, dans un amphi, tout le monde voit tout le monde.

Ayant pris mes noisettes à deux mains, les premières phrases bloquant un peu au fond de ma gorge, les suivantes ont coulé. J’en ai oublié mes notes. Et j’ai parlé, parlé parlé. En même temps, c’est facile me diras tu quand il s’agit d’un sujet que tu connais, et qui te tient à coeur.

L’intervention terminée, devant le haut gratin de l’éducation nationale (y avait tout de même môdame l’inspectrice générale), mon inspectrice de circonscription demande à l’assistance attentive s’il y a des questions.

Et là, pas de questions… mais… un IA IPR (inspecteur d’académie Inspecteur pédagogique régional)(ouais je sais ça fait beaucoup d’inspecteurs dans une seule journée je sais, j’en avais la tête qui tournait) prend le micro.

Et là, me lance des fleurs en qualifiant mon intervention d’extraordinaire.

Ah.

Alors j’avais le choix: soit je devenais plus rouge que Carmin et je faisais en sorte de rapetisser ma taille déjà pas bien grande, soit je restais là, le dos bien droit, le regardais bien dans les yeux pour lui lancer un « merci monsieur ». J’ai choisi la deuxième solution ça faisait moins con.

Il faut avouer que pour le coup, j’étais drôlement drôlement fière de moi. Ouais. Alors je me la pète un peu tu permets? Un IA-IPR tout de même bordel! Et mon conseiller péda qui me faisait des grands sourires rassurants, comme il sait si bien les faire, et qui te mettent en confiance tout de suite… le top quoi.

C’est pas comme si je me la pétais tout le temps quand même… (hein? quoi?)

Alors j’ai décidé qu’à partir d’aujourd’hui, tu devrais m’appeler StarNoisette tout simplement et humblement. Merci, t’es un amour.

Et puis, une star en appelant une autre, j’ai « croisé » dans les couloirs, Monsieur phiphi lili pepe, monsieur Philippe Lagane. Alors le temps de décoller (lui comme moi hein) nos yeux encore endormis à une heure trop matinale, j’ai sorti le portable pour immortaliser le moment.

Que t’évoquent ces visages? moi j’vais t’dire, le sien, un gars décontract, qui a 2/3 réunions dans la journée… (autour d’un café chuis sûre les réunions) le mien, le visage d’une nana qui a oublié de péter ce matin et qui à 4 heures du mat’ se levait filer un nurofen à son mari avec 41 de fièvre, et qui DONC n’avait pas fermé l’œil de la nuit. Voilà. Mais j’te rassure, depuis j’ai pété hein. Mais les poches sous les yeux, elles, elles y sont toujours.

Après, j’avoue que j’aurais aimé te faire l’offrande d’une photo noisettesque sur l’estrade le micro à la main, mais crois moi sur parole, ça la foutait un peu mal de demander à l’assistance d’attendre un instant que je m’auto-prenne en photo… c’était d’un coincé j’te jure!

en gros voilà.

C’était top.

J’ai adoré (on dit toujours ça après coup). On recommence quand maintenant?! ah ben oui je sais pfffff j’ai une animation pédagogique mi octobre…

  • wooooooooooooowwwwwwwwwwww
    standing ovation pour starnoisette !!!!!

    extraordinaire, rien que ça !

    tu as fait un petit salut genre comme au théâtre ?
    tu leur a chanté une petite chanson ?

  • Purée alors là, ALORS là, si avec ça tu grimpes pas au Wikio de l’EN, t’as raté ta vie.
    Vraiment, sérieusement, très heureuse du succès de ta prestation.
    Et Maître Conférencier, ça te dit?

  • Alors là, chapeau, bravo !!!
    et c’était quoi ce séminaire ? J’ai peut être bien loupé un épisode…

  • Bon et sinon, le Formidable, il va mieux? Non c’est vrai quoi, tout de même.

  • (le formidable, je ne sais pas, mais la noisette, elle a dû se faire avaler par un 4 ans apparament…)