un peu instit, et un peu médecin…

Je t'ai déjà dit que si j'avais pas été instit, j'aurai voulu être médecin. Pédiatre je voulais être. J'ai toujours admiré ces personnes, qui donnent leur vie pour sauver celle des autres. Mais je ne me suis pas sentie la force de me lancer dans ces études là. On connait tous ses limites, je crois que je connaissais les miennes. Mais j'avoue qu'à plusieurs reprises j'y ai repensé. Je suis même allée jusqu'à me dire (mais cela ne dure jamais bien longtemps) que j'allais étudier la médecine en parallèlle de mon boulot. Toi comprendre que pas possible. Donc voilà. Dans une autre vie peut être? Je te raconterai ça…

En attendant, je me contenterai d'admirer mais aussi de soutenir Médecins du Monde, qui sont nés il y a 30 ans. A peu près en même temps que moi. Et aujourd'hui, ils veulent nous passer à tous un message. plusieurs messages. Mais le plus important est sans doute: "« On est tous médecins du monde ». (ça m'plaît ça)

Des soins de santé primaires en Haïti, en passant par la lutte contre la malnutrition au Sahel, Médecins du monde sont sur la ligne de front.

Parce qu'on peut tous donner, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie. On peut tous lutter avec eux, agir pour la prévention du sida, les violences faites aux femmes, l’aide aux migrants et l’action d’urgence…

Les campagnes publicitaires prévues parlent d'elles mêmes, et ne vous laissez pas avoir, ni par elles, ni par le bon vieux discours qui veut laisser croire que les jeunes d'aujourd'hui ne sont pas solidaires… :

Vous êtes comme eux? Personnellement, je veux bien. Allons faire un tour, tous en "coeur" sur www.medecinsdumonde.org

Article sponsorisé