Il neige.

Ah mais oui je te vois arriver avec tes gros moon boots, toi, habitant de Lille et habitué.
ah mais oui je te vois arriver disant: bah en hiver il neige.

Sauf que, SAUF QUE quand il neige dans le trou du cul du monde, quelque part dans le sud de la France, c’est le cauchemar.
voilà, en gros, ma journée:
– 7h15, je pars travailler… en petites tennis en toile… normal quoi, un 8 mars, à Perpignan. Il neige trois flocons, je souris, et j’y vais.
– 10h, c’est la récré… Je commence à me dire que ça va poser problème là, les flocons font 10cm de diamètre, et ça tient sur les routes… Je vais voir mon directeur, qui me dit, qu’on a ordre de rester en poste, on appelle pas les parents, les écoles restent ouvertes.

ça ne semble quand même pas très inquiétant hein? ben non.

– 12h, mon mari, parti du bureau à 11h n’est pas loin de l’école où je travaille et passe me prendre, en même temps qu’une collègue à moi qui habite le même village que nous, à 11km de là.

– 14h, on a fait 500m… aïe, là on commence vraiment a se dire, qu’il va y avoir problème… qu’on risque de ne pas pouvoir aller chercher nos propres gosses (chose pour laquelle on était partis). J’appelle l’inspection. Je ne suis pas en poste. Je le note on me dit, de l’autre bout de fil. Les enseignants doivent être en poste. Impossible pour moi.

– 15h, les cafés du matin, sont descendus très bas. J’ai faim et pipi. J’y vais. je marque mon territoire, là ou je peux, puis je reviens, je ne sens plus mes pieds. (chaussures en toile donc.) PUTAIN.

ça caille en dessous!

– 16h, on a fait 500m de plus. Le problème c’est que des dizaines de voitures sont en travers de la route, tombent en panne, ou sont simplement abandonnées par leurs occupants.
Moi, je twitte, et je ris…. un peu jaune. Je vous laisse admirer et écouter mon rire stressé…

d’ailleurs merci à Raquel, zette, violette, timidoualan, shalima, manu, daydreamermissbrownie, rosebymarie et  littledaewoo et peut être ceux que j’oublie, pour m’avoir tenu compagnie…

puis les pompiers passent par là, sur les trottoirs, comme ils peuvent… ils nous signalent qu’il faut abandonner les véhicules, et aller se réfugier où on peut. Chez l’habitant. Pas moyen de rouler plus.

et si on tapait l’incruste dans le camion et qu’ils nous amenaient jusqu’à chez nous?…

On essaie de sortir une voiture devant nous de la neige… à 5 ou 6 on y arrive, elle roule un peu, puis s’arrête. On fait pareil. On jette la voiture dans un rond point, on ne peut plus aller plus loin.

On fait quelques centaines de mètres à pied, jusqu’à un hotel qui nous coutera un oeil, mais ENFIN on se retrouve au chaud, et ils mettent nos vêtements à sécher. On a faim, on est énervés, on en peu plus. Mais on est au chaud.

Ma mère s’est chargée d’aller récupérer les enfants vers 14h, quand elle a vu que vraiment, là, on risquait de ne pas arriver. Elle a fait un grand écart dans la neige… Elle croyait sans doute qu’elle avait encore 20 ans! mais heureusement, plus de peur que de mal… elle s’est relevée, rien de cassé. A recupéré les gosses, et sont rentrés, jouant à « Dora l’exploratrice » qu’au début c’est rigolo mais qu’après moins, parce qu’il caille grave, et qu’y en a marre!

Mais on était rassurés de savoir nos enfants au chaud…

Nous on était au chaud aussi…

Bref, tout le monde était au chaud…

Ce matin, nous nous sommes levés avec le jour, et une nouvelle journée de galère a commencé avant d’arriver à la maison.

Mais ça, ça sera pour une autre fois.

  • Pfiou.
    C’est vrai que ça paraît « risible » vu d’en « haut », n’empêche que le vivre, ça fout la flippe.
    Et c’est pas fini, ici, il gèle, c’est tout glacé partout, pas de transports demain…
    Enfin, tout est bien qui finit bien 🙂

  • merde, vive la canicule quoi !

  • Je compatis même si en pleine ville on a évité la galère du blocage.

    LA NEIGE ÇA PUE PUTAIN VIREZ LA ON EN VEUT PLUS, merci.

    (Bonsoarrrr)

  • Waouh maxi-galère quand même.. Heureuse que vous ayez réussi à arriver entiers !!

  • Une copine de ma fille lui a montré via la cam.
    Quand on était à Perpignan, on n’a jamais eu ça.
    J’imagine la galère

  • Ca me rappelle le Gard Rhodanien, tes photos… Dimanche, je n’y étais pas (j’étais à la montagne, quel idiot), mais les photos reçues sur Facebook, et le résultat quand je suis descendu lundi, m’a bien évoqué ces images là…

    Sacré Languedoc Roussillon qui prolonge à l’excès les excès de l’hiver…

    Bon courage

  • I do agree with all the ideas you’ve presented in your post. They are really convincing and will definitely work. Still, the posts are very short for starters. Could you please extend them a bit from next time? Thanks for the post!!