Arthur… c’est pourtant pas dur! (un jour, j’arrête les rimes, promis)

AAAAaaaaaaaaaah ces gosses.

Non seulement ils te font tourner en bourrique pendant les vacances, mais en plus, ils grandissent. Bordel.

Et vlà que la chouchoutte, môdame, a décidé que niet, elle ne mettrai plus de pyjama teletubbies, ou encore Winnie l’ourson, en âge 3 ans, et qui lui vont un peu euh… comment dire… courts.

Oui mais bon, c’est un pyjama quoi, on s’en fout.

Oui mais non, moi je suis une princesse, une vrai qui a 6 ans, et les vraies princesses de 6 ans, ben elles mettent pas du pyjama de bébé trop court.

Bien.

Heureusement pour moi, Arthur est arrivé comme un prince. (pourvu qu’il s’tire pas avec chouchoutte…)

Et franchement, c’est drôlement sympa, il y a tout plein de trucs pour les enfants, tout plein d’originalité, tout plein de couleurs, et surtout, pour connaître déjà la marque je peux le dire, tout plein de qualité qui va bien. J’ai beau laver les caleçons du formidable à 180 degrés, essorage 1800t/min, ça ne bouge pas (ok, euh, j’exagère un peu, mais c’est presque ça.)

Bref, cet aprèm, point de gâteau au chocolat à faire, point de pâte à crêpes à mélanger, point de toboggan au parc, point de mquillage sur la tronche. Cet aprèm, c’est tout simplement amplettes sur la boutique Arthur. Mais où va-t-on les gros? ou va-t-on? Je vous l’demande…

Article sponsorisé

  • Euh… le lien ne fonctionne pas ??

  • Hmmm, yup no hesitation Google is finest for blogging except today word press is also good as a blogging since its Search engine optimization is good defined already.