une histoire de cochon.

Bon.
Les gros, je sais je suis absente. En même temps, là, je suis présente, mais loin de chez moi. enfin. tu vois ce que je veux dire. (ou pas).
Le fait est que rejoindre le nid douillet de papa/maman, c’est quand même le top. Je me retrouve peu d’années en arrière, quand j’avais 10 ans (ahem), à me faire dorloter, câliner, puis faire faire le lit, se faire servir le repas, et se faire laver le linge… le top je vous dit, LE TOP!
Et puis, à un moment donné, je me suis dit qu’il fallait que je partage avec vous tant d’émotion.
Car j’ai aussi retrouvé le cochon bleu de mon papa, que jamais je n’ai eu le droit de toucher… Et même aujourd’hui c’est presque limite…
Il a plus de 30 ans. Il est très laid. Il est bleu. Mais sans lui, la maison de papa/maman, ne serait pas la maison de papa/maman. Il trône sur une étagère dans le salon. oui oui. Même pas peur.
Comme quoi hein…

cochon bleu

  • Ya des pesetas dedans ??

  • Ah pfffff je m’en rappelle.
    C’est vrai, quelle idée un cochon bleu.
    Remarque, j’ai bien vu du porc noir au Carrefour/Auchan avec les caddies bas.

    Et la plomberie, elle est pas bouchée des fois?

  • Tiens c’est vrai, on dirait une grosse tirelire. Ya peut-être des anciens francs, alors, dedans !
    Et sinon, t’as pas honte de pas faire ton lit chez papa/maman ?:D

  • Mais c’est le cochon des 3 petits cochons, non ??

  • mamie

    tu demanderas a ton père pourquoi bleu???????

  • Lep

    Il semble chanter pour réclamer quelques euros…