je blogue. Quoi? comment? où? pourquoi?

bouhhhlalalalalala.

débordée je suis, et comme toute bonne débordée, à la bourre aussi.

j’ai tout plein de tags, que je m’étais dit que j’allais faire, et qui sont en train de moisir tellement ils attendent.

Style, le « dis moi comment tu blogues« , le « les noms des blogs » ou encore « l’environnement du blogueur »  (et j’en passe et des meilleures, je passe mon tour, je vais directement en prison sans passer par la case départ, contre-uno et kamoulox)

j’avais aussi tout plein d’infos à vous faire passer, comme par exemple, qu’il est URGENT d’envoyer Manou à tournez-manège (que jamais ils feraient autant d’audience)(et que même pas ils le savent).

Du coup, on va essayer du faire du 4 en 1. C’est nouveau sur le marché, ça vient de sortir.

1. dis moi comment tu blogues

Ben euh, avec mes 10 doigts. quoique non, c’est faux, avec 6 doigts en fait. Je ne sais pas me servir des mes annulaires ni des auriculaires, pour tout vous dire… Et ça, c’est la faute à Palace. Palace c’était un chat de l’époque, ou je squattais l’enfer munie de mes cornes rouges, et où je beuglais « déconnection!!!! » (avec faute incluse) à chaque fois que j’en partais. Bon, faut dire, j’étais jeune à l’époque, et je faisais péter la FAC… Bref.

Je blogue avec mes 6 doigts, et je blogue un peu comme je suis. Un peu brouillon, un peu sérieuse, un peu déconneuse, mais toujours très vraie. Je crois, que vraiment, je suis moi même dans mes billets, et ceux qui me connaissent vous le confirmeront. En fait, je vous « parle » comme je parlerai à quelqu’un en face de moi. J’ai déjà expliqué, de ci de là, que je ne me relis jamais, au risque de tout effacer. Rien n’est vraiment construit, le flots de paroles qui pourraient jaillir de ma bouche, se couche à l’état pu sur la feuille de l’écran, et arrive, à la vitesse de l’éclair dans vos flux…

Je blogue au gré de mes envies, je vous livre ce que je veux vous livrer, je garde ce que je veux garder, voilà. C’est pour ça je pense, que mon blog, comme dirait le Timidou, est quelque part « inclassable ». Car je n’ai pas vraiment de ligne directrice de chemin à suivre, de conduite à tenir. J’ai des jours avec et des jours sans, comme tout un chacun. Et bien mon blog, qui est moi, à aussi ses jours sans.

Voilà comment je blogue. Disons que pour résumer, j’écris ce que je dirai tout haut, à une cop’s, en buvant un café.

2. les noms des blogs

« le fabuleux destin de noisette ». Hé bien en fait, ça se regroupe très bien avec ce que j’ai dit un peu plus haut. Ce blog est ma vie, mon œuvre, mon fabuleux destin. Parce que je crois vraiment que ma vie est fabuleuse, que j’ai cette chance. Même dans les moments les plus difficile, finalement, je me rends compte que rien n’est « grave ». J’ai ce bonheur là. Un mari formidable, deux enfants précieux, une famille en or, un travail que j’aime… et puis bien sûr, ce nom là vient du fabuleux destin d’amélie poulain, un film que j’ai regardé et aimé à plusieurs reprises. D’ailleurs, petit moment d’émotion, lors de mon mariage, c’est sur la valse du film que nous avons ouvert le bal…

3. Enfin, mon environnement du blogueur.

Je blogue mon fabuleux destin à partir de là:

environnement blogueur

accompagnée de quelques gâteaux, de trop de cigarettes, et de quelques jouets (oui oui, on voit des pieds de Barbie dépasser), j’ai élu domicile sur la table de la salle à manger. De là, je peux, avoir toujours un œil sur les enfants, surveiller les pâtes qui cuisent, entendre la machine à laver s’arrêter, attendre le formidable, et pester sur mon parquet salissant.

Bon j’ai bien rattrapé mon retard je crois…

A bientôt, dans les folles aventures d’une noisette fabuleuse.

  • Ce 3 en 1 est excellentissime !
    Je ressens bien ce que tu décris, Noisette.
    Le coup de la sonnette évaporée, c’est tout à fait ça : « Eh, copine, tu sais pas ce qu’il m’est arrivé hier soir ?! Au fait, tu viens quand prendre l’apéro ? ».
    Je te remercie Noisette. 😉

  • Il manque à boire

  • On sent que tu es sincère dans tes billets : c’est pour cela que je reviens.

  • La mère joie: ben euh, tu me vois rougir là ou bien? merci à toi :p

    Angélita: oui euh, j’avais enlevé le café quelques minutes avant 🙂

    Madame Kévin: En fait, c’est un super compliment tu vois… Merciiiiiiiiii.

  • Dom

    Youhou ?? Noisette ? C’est Manou qu’on veut envoyer sur le manège enchanté, pas moi (tu veux mon divorce ou bien ?)

    tss tss

    en plus, avec Manou, ils feront bien plus d’audience qu’avec moi, sûr !

  • Dom: ah mais putain,; mais putain, mais bien sûr pfffff je crois que je me suis embrouillée la tête entre les « dom veut envoyer Manou » « Manou doit aller… » et compagnie… Quand j’te l’dis que je me relis pas 🙂

  • C’est étrangement bien rangé ton coin blog….

    (Le paquet de BN te sauve la mise)

  • P’tite rigolote avec ton « je blogue à 6 doigts » 😀
    J’utilise beaucoup mon auriculaire pour appuyer sur ctrl ou Maj, voir sur le chiffre 1… et après j’ai mal à l’auriculaire !

  • hé ben voilà ! tous les tags, c’est fait 🙂

    un Irlandais m’avait dit « always smile » c’était son secret aussi

  • Très touchant la façon que tu as de décrire ta petite famille. Et puis, même si l’inverse n’est pas forcément vrai, en général, quand on vit dans le bonheur, c’est parce qu’on le mérite, m’dame.

  • PUTAIN NON. c’est les BN a la vanille, qu’il faut, pas à la fraise, putain, quoi, bordel, merde.

  • Gazelle: ben le truc, c’est que quand t’es sur la table de la salle à manger, t’as pas trop le choix (même si des fois l’ordi tombe malencontreusement sur un spaghetti collé, et qu’il valse entre les verres et les assiettes que j’ai la flemme d’enlever… Mais j’ai une image à préserver moi madame!!! quand même!!! (pis t’as vu le bordel de vestes sur la chaise?)

    Miss Brownie: oui je viens de me rendre compte qu’en fait je me ser de l’auriculaire droit. mais que le droit hein!!

    Timidou: c’est une chouette philosophie je trouve.

    Ginie: wa. ben tu vois, j’aodre ta phrase là… merci bcp. :p

    Camille: qué Vanille bordeeeeeel!!! rien du tout, va pas négocier ça avec les enfants…

  • Bon bé vala, j’ai ma réponse à mon Allô sur MSN d’y a 3 jours.
    Et je confirme, Noisette, c’est exactement la même devant comme derrière l’écran.

  • zette: ouais bon, en même temps, derrière l’écran y a juste qu’on est pas obligés de se coltiner ma face 🙂

  • Une bonne récap, je prends ta photo donc pour mon final !
    Je note les clopes et les BN, et le côté japonisant, tu manges des sushis en bloguant ?
    On blogue pareil en tout cas, même pièce mêmes motivations (surveillance des gosses, et je mate la télé du coin de l’oeil avec mon mari le soir, sauf quand c’est trop bien je le rejoins..)

  • Il reste de Bn ??? Steplait ???