Archive for septembre, 2009

je blogue. Quoi? comment? où? pourquoi?

mercredi, septembre 30th, 2009

bouhhhlalalalalala.

débordée je suis, et comme toute bonne débordée, à la bourre aussi.

j’ai tout plein de tags, que je m’étais dit que j’allais faire, et qui sont en train de moisir tellement ils attendent.

Style, le « dis moi comment tu blogues« , le « les noms des blogs » ou encore « l’environnement du blogueur »  (et j’en passe et des meilleures, je passe mon tour, je vais directement en prison sans passer par la case départ, contre-uno et kamoulox)

j’avais aussi tout plein d’infos à vous faire passer, comme par exemple, qu’il est URGENT d’envoyer Manou à tournez-manège (que jamais ils feraient autant d’audience)(et que même pas ils le savent).

Du coup, on va essayer du faire du 4 en 1. C’est nouveau sur le marché, ça vient de sortir.

1. dis moi comment tu blogues

Ben euh, avec mes 10 doigts. quoique non, c’est faux, avec 6 doigts en fait. Je ne sais pas me servir des mes annulaires ni des auriculaires, pour tout vous dire… Et ça, c’est la faute à Palace. Palace c’était un chat de l’époque, ou je squattais l’enfer munie de mes cornes rouges, et où je beuglais « déconnection!!!! » (avec faute incluse) à chaque fois que j’en partais. Bon, faut dire, j’étais jeune à l’époque, et je faisais péter la FAC… Bref.

Je blogue avec mes 6 doigts, et je blogue un peu comme je suis. Un peu brouillon, un peu sérieuse, un peu déconneuse, mais toujours très vraie. Je crois, que vraiment, je suis moi même dans mes billets, et ceux qui me connaissent vous le confirmeront. En fait, je vous « parle » comme je parlerai à quelqu’un en face de moi. J’ai déjà expliqué, de ci de là, que je ne me relis jamais, au risque de tout effacer. Rien n’est vraiment construit, le flots de paroles qui pourraient jaillir de ma bouche, se couche à l’état pu sur la feuille de l’écran, et arrive, à la vitesse de l’éclair dans vos flux…

Je blogue au gré de mes envies, je vous livre ce que je veux vous livrer, je garde ce que je veux garder, voilà. C’est pour ça je pense, que mon blog, comme dirait le Timidou, est quelque part « inclassable ». Car je n’ai pas vraiment de ligne directrice de chemin à suivre, de conduite à tenir. J’ai des jours avec et des jours sans, comme tout un chacun. Et bien mon blog, qui est moi, à aussi ses jours sans.

Voilà comment je blogue. Disons que pour résumer, j’écris ce que je dirai tout haut, à une cop’s, en buvant un café.

2. les noms des blogs

« le fabuleux destin de noisette ». Hé bien en fait, ça se regroupe très bien avec ce que j’ai dit un peu plus haut. Ce blog est ma vie, mon œuvre, mon fabuleux destin. Parce que je crois vraiment que ma vie est fabuleuse, que j’ai cette chance. Même dans les moments les plus difficile, finalement, je me rends compte que rien n’est « grave ». J’ai ce bonheur là. Un mari formidable, deux enfants précieux, une famille en or, un travail que j’aime… et puis bien sûr, ce nom là vient du fabuleux destin d’amélie poulain, un film que j’ai regardé et aimé à plusieurs reprises. D’ailleurs, petit moment d’émotion, lors de mon mariage, c’est sur la valse du film que nous avons ouvert le bal…

3. Enfin, mon environnement du blogueur.

Je blogue mon fabuleux destin à partir de là:

environnement blogueur

accompagnée de quelques gâteaux, de trop de cigarettes, et de quelques jouets (oui oui, on voit des pieds de Barbie dépasser), j’ai élu domicile sur la table de la salle à manger. De là, je peux, avoir toujours un œil sur les enfants, surveiller les pâtes qui cuisent, entendre la machine à laver s’arrêter, attendre le formidable, et pester sur mon parquet salissant.

Bon j’ai bien rattrapé mon retard je crois…

A bientôt, dans les folles aventures d’une noisette fabuleuse.

rendez moi mon bouton!

samedi, septembre 26th, 2009

ah ah ça te laisse perplexe hein?

Je t’avoue qu’à moi aussi. Jamais je n’aurai cru, encore moins lors de mon adolescence lointaine, formuler cette phrase « rendez moi mon bouton! ».

Hé bien c’est chose faite, comme quoi, il ne faut jamais dire jamais. Jamais.

Disons que voilà, ce matin, en me levant, Il n’était plus là. Et vraiment, Il ne pouvait pas être parti comme ça, comme un grand, après tant de temps incrusté au même endroit, celui qui n’est pas trop lisse (soyons honnêtes). Du jour au lendemain, sans m’en appercevoir, paf, Il n’était plus là.

Alors je suis à la recherche des vilains doigts qui l’ont pris, volé, arraché. Et par la même occasion je voudrais bien aussi attraper ce qui est accroché à ces doigts là…

Sans déconner. Non parce que du coup, je suis isolée dans ma maison, je regarde désespérée par la fenêtre, toutes les cinq minutes, au cas ou quelqu’un viendrait me rendre visite quand même…

Bref, c’est super chiant, et celle là, j’avoue, on ne me l’avait jamais faite…

sonnette

le kikiféyoyo annonçant le classement #wikio d’octobre.

vendredi, septembre 25th, 2009

je crois que je vais devoir créer une catégorie.

Après le kikalaplusgrosse, le kipuleusex, les Kassedédi, et autres K (huhu)(je m’aime des fois, tellement je suis trop forte), voici venu le temps du kikiféyoyo.

le kikiféyoyo nous vient du pronom interrogatif  « qui », de la répétition absurde « qui », du verbe « faire », du nom commun « yoyo » et de l’oubli volontaire pour figure de style, de l’article « le ». Et il ne parle pas de régime.

Bien.

Le kikiféyoyo, fera, en cette période d’approche wikièsque et dans toutes les périodes à venir (on va dire 475 périodes constituées chacune de 1 mois, ce qui donne une espérance de vie à ce blog relativement grande) le bilan de la où j’en suis, et de là où t’en es, oh toi, ami lecteur, dans le classement.

Le kikiféyoyo te rappèlera sans cesse, ta place. Pis quelques jours après, à toi de constater si tu fais le yoyo vers le haut ou le yoyo vers le bas. Sachez bien sûr que d’ici peu, mon yoyo perso se cassera, puisqu’il atteindra la 1ère place. Celle qui est chère, mais pour laquelle, m’a-t-on dit, il ne faut pas coucher. Pas encore quoi.

Le kikiféyoyo est ouvert à tous, parce que bien sûr, je ne vais pas, en ce jour, m’occuper de linker les 134 679 blogs qui y sont classés… Si tu veux y figurer, t’as qu’à le dire, à le crier même.

Donc voici le kikiféyoyo de septembre annonçant le classement d’octobre  (tu me suis?)

(un petit aperçu des blogs que je suis)(certains)(pas tous)(heureusement pour toi)(et pour mes doigts)(bref):

les yoyos sont prêts? oui? attention! ça démarre!! lâchez les fils!!

1. De tout et de rien, surtout de rien d’ailleurs <– tremble timidou, tremble!

4. La Maison du Faucon

7 LES PENSEES DE MANU

Monsieur Poireau

9 Partageons mes âneries

13 Sois belle et parle

16 Pingoo.com

18  Angélita M

21 So GlamoUrous

23 Pimousse

28 Les400clics

30 Pivoine Merlin.com

33 Mes DouDouX et CompaGnie

37 mtislav

44 Ménagères de moins de 50 ans

49 Fashion gazette

48 Merci pour le Chocolat

58 Madame Kévin

53 Mes mecs et moi… et moi… et moi… et MOUAH???

67 Femme Sweet Femme

66 Dans les souliers d’Océane

87 Le Fabuleux Destin de Noisette <– oui, je m’autolinke, c’est clairement jouissif!!

98 Dans les souliers d’ Océane <– alors toi tu choisis hein, non parce que c’est clairement fde la triche de se retrouver ici et à la 66ème place. vous pouvez pas rester là madame. merci.

110 Zette and the city

3947 Le Q.G. de la Mère Joie <– toi tu peux que monter hein, rassure moi! 😉
Et dans les autres catégories:
BD:
5 Margaux Motin

6 alotoftralala

Et le high tech (formidable oblige)
53 android france

147 Ouaii c’est ça Ouaii

432Monrezo

Bon voilà, non seulement je pense que t’as scrollé pas mal, et que t’es arrivé en bas de page avec un seul billet, mais en plus, j’ai la tête qui tourne avec tant de liens… Et encore, je n’ai pas mis tous les blogs que je suis… Du coup, je me suis fait drôlement peur, mais je comprends mieux pourquoi quand je débarque le soir j’ai mon reader qui s’excite. Tous ceux que j’ai oublié, ou que je n’ai pas oublié et qui souhaitent être là, faites vous connaître.

Ce billet est le meilleur moyen de se mettre des gens à dos en fait…

Tous ceux qui ont pas été linkés en gros.

Allez, va, pleure pas, ça sera dans un mois!

Le kikiféyoyo te salue.

JDM. (et c’est pas le journal du mardi)

mardi, septembre 22nd, 2009

SANS DÉ.CO.NNER.

là tu vois là, tout de suite comme ça? Sale journée.

De toutes façons, fallait s’y attendre… Hier, les Zépiens avaient assuré comme des chefs. Du coup, ça faisait trop… Deux jours d’à filée, faut pas abuser.

Et on peut pas dire que j’ai pas tenté tous mes outils, sorti mes dernières armes de derrière les fagots…

– mise en colère.

– prise de tête de morale-qui-n’en-finit-pas.

– faire le clown en anglais.

– m’assoir à mon bureau, et les regarder faire.

– faire bouger ma bouche comme si je parlais, sans émettre un seul son.

– donner un mandala pour décompresser, et relâcher l’atmosphère.

– reprendre les mandalas qui trainaient par terre.

– faire des maths sur l’ardoise. (oui l’ardoise, parce que finalement, y en avait presque qu’une qui l’a sortie du premier coup)

– avoir rempli les 4 coins de la classe, et me retrouver à inventer des coins.

– bras croisés tête dedans, musique.

– chant.

– racontage d’histoire.

Enfin bref, des vertes, des mûres et des pourries…

RIEN, RIEN, ABSOLUMENT RIEN n’a marché… Alors je vous parle même pas de la journée que j’avais préparée hein… Tout est à revoir… RIEN, RIEN, ABSOLUMENT RIEN ne les intéressait, RIEN, RIEN, ABSOLUMENT RIEN… Et PUTAIN, quand on se prend la tête à préparer pendant des heures, des activités où ils puissent se sentir impliqués et non seulement de quoi farcir leurs cervelles… Ben ça déçoit. merde quoi.

C’est parce que c’est l’automne ou quoi bordeeeeeeeeeeel????

Jeudi j’attends les parents de Pitbull, je vais faire avaler ses billes à Alonso, je vais arracher la langue à Caïd, je vais couper les mains de Monsieur Caca, je vais enlever la chaise de Pin’s, je vais enlever les tables de MissCouettes et MissRessort… Et puis, ptêt d’autres trucs… pour Parlote, Bougeotte, Frapotte, Dansotte et Volotte, mais j’ai pas encore décidé… on verra… la nuit porte conseil.

Sur ce.

Salut!

La toute toute première fois

dimanche, septembre 20th, 2009

Quand même hein.

la vie d’un enfant, et par la même occasion celle de ses parents, est un parcours semé… d’étapes.

– la naissance, sans laquelle rien de tout ce qui suit ne pourrait se produire en fait. Je suis tellement évidente des fois que je m’hallucine.

– la première dent. Celle qui donne de la fièvre, et qui annonce la venue des autres, que t’as l’impression que dans une bouche y a 135 dents…

– le premier sourire. Celui qui te fait baver, et faire un « oooohhh » qui le fait s’envoler comme il est venu… jusqu’au suivant.

– les premiers pas. Ceux qui annoncent un mal de dos pour les 31 prochaines années…

– le premier mot. Qu’on espère toujours que ce soit « maman » et qui est souvent « papa ».

– la première fièvre. Celle qui les fait dormir comme des bébés (si on peut dire) et qui nous empêche de dormir à nous, parents.

– le premier pipi au pot. Qui est souvent un « accident », et suite auquel il ne faut jamais se dire « gagné!!! »

– le premier pipi par terre que c’est trop rigolo. (ça dépend de quel côté on se place (évidence le retour) )

– le premier bobo. Celui qui sera le premier d’une loooooongue liste, qui vous amène parfois aux urgences, parfois pas. Celui après lequel, bien heureusement, on se dit toujours « allez, c’était pas grave ».

– le premier jour d’école. Celui auquel une mère enseignante ne peut jamais participer.

– la première séparation. Les vacances. Loin. Dur. Une maison trop calme alors qu’on ne rêve que de ça…

…..

et…

– la première dent qui tombe. c’était hier pour chouchoutte. Elle poussait poussait avec sa langue, cette dent bancale depuis déjà 1 mois… Et à un moment, j’ai senti un la panique dans son regard. Les larmes au bord des yeux, elle m’a dit qu’elle avait drôlement peur, que ça avait fait « clac ». Effectivement elle ne tenait qu’à un fil… Maman rassure, maman explique, maman câline… Quelques minutes plus tard, elle revenait radieuse, la dent dans la main. Parce que c’est quand même super trop génial de pouvoir dire à toutes ses copines que sa dent est tombée, et de montrer le méga trou.

DSC_0007

– premier passage de la petite souris… parce que j’ai beau voir ma fille comme une « grande fille », car elle est drôlement mûre pour son âge, et que des fois elle a des réflexions qui font peur, des matraquages de cerveau assez dingues, j’aime voir cette lueur dans ses yeux, quand quelque chose d' »extraordinaire » se produit, comme le passage de la souris qui a laissé quelques pièces… (ok, elle m’a quand même demandé comment c’était possible)(je lui ai répondu « parce que l’imaginaire peut beaucoup)(elle m’a regardé pensive, et ma réponse a semblé lui convenir, car elle n’a pas plus creusé).

voilà.

Tout ça pour dire, que ma fille grandit.

Le Parti So-pointu.

samedi, septembre 19th, 2009

raaaaaaaaaaaah!

je ne pouvais pas ne pas participer au buzz du moment… (merci a emanu qui parfois, sert à quelque chose :p)

quand on sait que j’ai participé à la grippe A, il ne me maquait plus que celui ci: désirs d’avenir… le site du millénaire, la grande classe… (comment ça non?)

Mon propre site à coûté le double, soit (allez, arrondissons, soyons fous) 80 000 euros. Vous serez bien gentils de participer à l’achat de celui ci, uniquement monté avec de la haute ultra méga technologie, on peut même dire que c’est un site 5.0. c’est dire comme je suis en avance. Pour les preneurs, veuillez adhérer au PS: le Parti So-pointu. (ça se passe sur mon paypal, ou envoi par chèque (z’avez qu’à demander l’adresse) ou espèces ou numéro de carte bleue (merci))

desirsdavenirre-merci.

au revoir.

Je dois aller m’acheter un mac…