Douce Pigalle Valencienne…

Bien bien bien bien.

La Zette m’a tueR taggué.

Je n’ai pas d’Ipod. Je ne vais donc pas partager mes morceaux qui ne sont pas dedans.

Je vais vous livrer la musique qui vibre en moi, celle que des fois, seules mes oreilles entend parce que je chante toute seule, comme ça, dans le dedans de mes cellules grises. T’façons, des fois vaut mieux, parce que je suis une incomprise de la chanson. Alors ceux qui s’attendent à de la musique d’aujourd’hui, qui résonne dans toutes les radios et autres ipods, passez votre tour, et allez directement à la case prison, c’est pas ici que ça se passe.

Tadaaaaaaam, pour ceux qui sont restés, veuillez entrer m’sieurs dames, dans l’intimité musicale de dame noisette, ou comment se dévoiler un peu à travers trois morceaux.

Le premier, est un morceau que j’ai écouté en boucle pendant longtemps, il y a ahem, tout juste 19 ans. (oué). Mais ce morceau m’a marqué, et reste encore dans un tiroir de ma mémoire, pour faire surface temps en temps, encore. Disons qu’il y a 19 ans tout pile poil aujourd’hui, le 18/07/90, je faisais la rencontre du formidable. Et nous étions en pleine adolescence, et donc en pleine période rebellion tout ça tout ça. Et nous avions un esprit très « punk ». Entre « ludwig Von 88 », et les « bérurier noir », voici Pigalle, et sa chanson aux paroles vraies. dures. fortes.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Le deuxième morceau que je partagerai avec vous, est « moi ». Nan, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas moi qui chante, mais il me représente, il est entre autres ce que je suis. C’est ma terre, mon sang. C’est l’himne de Valencia, là où je suis née, là où je me sens pleinement bien. Mon pays, ma ville, mon coeur. Les paroles sont en Valencien, donc je suppose que la plupart d’entre vous ne vont rien y capter, mais en fait on s’en fout non? Parce que finalement, ce n’est pas tant les paroles qui font une chanson, mais surtout ce qu’elle dégage et représente.

(ouais bon ok, je ne sais vraiment pas mettre le petit lecteur deezer)

(ça craint)

Et enfin, je partage avec vous cette chanson, que j’ai chanté, chanté, chanté, les yeux dans les yeux, les petites mains caressant mes cheveux, et ces regards, mon dieu!, ces regards… j’aimerai tant la chanter encore dans 10 ans, 20 ou 30… j’aimerai tant protéger chouchoutte et chouchou du grand méchant loup. Je suis mère, et depuis que je suis mère, cette chanson n’est plus la même. Je regarde grandir mes loustics, sans pouvoir arrêter le temps, en me demandant si je suis une bonne maman. En me disant qu’une bonne maman fait des erreurs, a des réussites, et aussi, qu’une bonne maman laisse grandir ses enfants, en me disant qu’une bonne maman, a toujours peur et apprend a vivre avec. Voila voilà. De toutes façons, je crois qu’une chanson douce, ne fait de mal à personne… quel que soit l’âge… Enjoy.

Et l’heure est venue de taguer. Je tague donc la Camille qui a peut être un tit « pas de glace » dans son Ipod, et encore M. qui peut peut être nous faire partager tout ça en dessin, Et puis Gaël qui est peut être prêt à enchaîner les tags. Et si les autres vous voulez vous lancer aussi, allez y, faites vous plaisir.

  • ah oui alors là j’ai bien fait.
    y a du lourd.
    +1 million pour Pigalle.

  • Plus eccléctique, y’a pas..
    Mais c’est bien..

  • j’adore l’agua de Valencia, moi.
    (je fais ça demain)(ou lundi)

  • (ça sera peut etre mardi hein)

  • mamie

    beaucoup de nostalgie, mais vous étiez si beau tous les deux et maintenant tois les quatres

  • bon anniversaire !!!!!

  • argh encore un tag !

    (bon anniversaire ? et pourquoi ça n’apparaît pas dans mon fessebouc ?)

  • M.

    Rhooooo, la p’tite joueuse qui a osé me taguer !!!!!!
    Même pas mal, je relève !

    (c’est ton anniversaire ????)

  • Au moins, c’est varié !

  • Mélina: allez, on se la passe en boucle?

    Emanu: mais merci (tain, mais t’es trop gentille ça va pas?)

    Camille: ah mais j’attends toujours l’agua de Valencia, je croyais que t’allais partager le cocktail moi. mais que dalle.

    Mamie: oui, on est juste un peu plus vieux.

    raquel: merciiiiiiiiiiii!

    Gaël: l’anniversaire c’est pas le mien, c’est le notre, enfin, pas toi, mais le formidable et moi. enfin tu vois?

    M.: bah j’attends les dessins. allez ouste! (non)

    Madame kévin: oui, et imagine si j’avais mis 10 morceaux…

  • M.

    Ayé, c’est fait !