des vacances qu’ils disaient…

les vacances qu’ils disaient…
je me voyais déjà, non seulement en haut de l’affiche, mais aussi sur une plage de sable fin, exhibant mon 34 euh 36 euh, enfin bref, couronné de mon 90C, euh, 95 B euh, enfin bref.

ah ça, j’étais sur du fin, de la poussière en veux tu en voilà. tu sais celle qui rien que de la voir à travers une vitre blindée tu éternues? ben celle là. Il faut dire que j’ai déménagé ma classe. non seulement je me rends compte qu’en seulement 3 ans dans cette école, j’ai accumulé la merde de toute une vie, mais en plus, je peux vous dire que les 3/4 de cette merde, hé bien je ne m’en sers que trèèèèèèèèès rarement. Du coup, j’en ai gardé que la moitié de ces 3/4. (je vous laisse calculer). 8h30-18h non stop le déménagement de sa mémé. quoique non, je suis mauvaise langue, j’ai fait une pause pour boire le café et manger 3 gâteaux. Quand même quoi.

Des vacances qu’ils disaient…

j’avais pris rendez vous à l’inspection académique, pour faire part à mon inspectrice de mon souhait de présenter le CAFIPEMF l’année prochaine. (oué, moi j’en connais un qui aime bien que je dise ça) autrement dit: le certificat d’aptitude aux fonctions d’instituteur ou de professeur des écoles maître formateur. (ah, ça tape hein?) Alors elle a été très sympathique, m’a donné quelques conseils, m’a encouragée, ET m’a filé trois tonnes de livres à lire cet été. Autant dire qu’en sortant de là, j’avais perdu 4 centimètres, écrasée par le papier, et laissez moi vous dire que 4 cm quand on mesure 1m32, hé bien ça compte. Bref, le CAFIPEMF (hop) je ne vous en fait pas un roman, car vous aurez bien toute une année à en entendre parler.

Des vacances qu’ils disaient…

La famille soeur, neveux, mère, se sont fait la malle embarquant chouchoute pour 3 semaines. MAIS ont laissé traîner par ci par là, une culotte, un short, un maillot, un pantalon, des miettes de petit déj, des tasses, des jouets. Je me suis même demandée si j’allais pas trouver un sein à ma soeur quelque part, étant donné qu’elle passait son temps le sein dehors pour le plus petit. Mais non, je crois qu’elle est vraiment partie avec. Et dieu merci elle a aussi embarqué ses pieds.

Des vacances qu’ils disaient…

c’est quoi au fait?

non parce que bon, voilà à quoi je ressemble paraît il, et je crois qu’il est urgent de se ressaisir…

bonhommemaman

  • arf arf arf… l’éduc nat… vous êtes trop drôles…

    nan, je suis d’jà partie… :p

  • finalement, tu ferais mieux de faire des additions à retenue tout le temps, non?

  • Bah tu étais souriante au moins 🙂

  • Ben sérieux, vu ta tête tu devrais laisser le rangement de côté, filer à la plage… parce que c’est pas terrible vraiment les têtes des instits en ce début de vacances!

  • Courage, j’ai passé quelques temps à préparer mon concours, et dingue comme tu vois plus le jour !

  • hoooo une ardoise magique !!!
    Je me souviens que j’en avais une qui s’effaçait quand on la secouait.
    Pardon, rien à voir.
    (bon courage)

  • daydreamer: oh et encore, tu m’as pas vue avec mon nez rouge et mes marionnettes doigts…

    Camille: les additions avec retenue, j’ai abandonné…

    MissBrownie: oui hein t’as vu, et chouchou me dit « je t’ai fait un gros sourire parce que t’es une maman qui sourit » c’est pas beau ça?

    Emma: ah oui mais si je range pas je retrouve pas mon maillot… dilemme…

    Océane: bah comme en général je bosse le soir, je vois un peu le jour…

    Giinie: ah oui moi aussi je l’avais avec les ronds sur le côté là, et rouge!! (merci)