Archive for mai, 2009

Espagne-France

dimanche, mai 31st, 2009

On a présenté Jason à Simone.

du parquet sur les murs…

samedi, mai 30th, 2009

youhou!!!

bien le bonjour/soir m’sieur dames.

installez vous confortablement, j’ai tapissé le mur de bois (oui, j’ai récupéré le bois de mon vieil arbre), tout simplement parce que l’ancien thème de mon blog était censé être un thème provisoire. Je l’avais mis, un jour ooù les doigts me démangeaient, et prise d’une crise d’hystérie de « faut-qu’j’écriiiiiiive » j’avais choisi le premier venu.

bien.

ensuite, j’ai demandé à une graphiste-artiste de me « fabriquer » mon nouveau thème, avec de toutes petites exigences… vous me connaissez…

c’était il y a 2 mois. (ou presque)

mais elle est ultra occupée alors ne supportant plus mon arbre sur fond vert, j’ai changé… ce qui m’a quand même valu un compliment de emanu!!!!!!

évidemment, celui ci est encore provisoire… mais je ne sais pas jusque quand. peut être que demain vous viendrez et vous trouverez des tits nuages nageant dans l’eau avec leurs amies les poivrons rouges… oui je le sais, ce blog est carrément trop rempli de rebondissements insoutenables.

bref, arrêtons de parler de moi deux secondes, vous savez bien aussi que je ne suis pas égocentrico-nombriliste. c’est d’ailleurs la raison de vivre de ce blog mon altruisme, ma bonté, mon sens du partage…

alors JE vais proposer ce qu’il faut faire pour la proposition, de l’éventuel concours proposé ou il faut proposer pour un concours. (c’est ici que ça se passe)

JE pense, que le plus judicieux, serait de préparer, photos à l’appui bien sûr, une recette rigolote, originale ou encore pétédeplombs, OU faire chanter, à la blogosphère entière, une même chanson (ou pas), et d’appeler Lio et tout le touin touin, pour désigner le, la, ou les gagnants…

voilà.

bien.

excusez moi les gros, j’ai une mayonnaise à monter moi.

1+1+1+1+1+1+1+1+1= beaucoup.

jeudi, mai 28th, 2009

tout le monde sait ce que c’est ça:

d’ailleurs on en veux tous plein.

et tout le monde sait aussi ce à quoi correspond ceci:

(ouais, j’ai la dalle)

ou encore, cela:

(hého ça vaaaaaaaaaaa, partez pas!!

et nous avons tout plein d’images, de sigles, de couleurs, qui rythment notre quotidien sans même plus que l’on s’en rende compte.

, , , , , , , , … et j’en passe.

mais n’oublions pas celle ci:

donnons à la Croix-Rouge française.

merci.

méchante? gentille? méchille?

mercredi, mai 27th, 2009

sans déconner les gros, ne vous fiez pas aux apparences…

quelqu’un de très gentil en apparence peut se révéler une véritable plaie… et vice et versa…

c’est un peu comme quand on ramasse un si gentille et si jolie coccinelle, demoiselle, et qu’elle vous bouffe le doigt.

qué vous ne me croyez pas?!

tèh, regardez.

maintenant, soyez gentil… Levez votre fessier, et allez vous poster à 2 mètre de l’image.

voilà.

non mais, maintenant hein, pas demain. Sinon ce n’est pas drôle…

voiiiiiiiilà.

merci pour votre contribution. (sans déconner, c’est OFF l’idée d’un blog non interactif  les amis!)

bref.

c’est tout.

Ne vous fiez pas aux apparences bordel… je vous l’ai dit cent fois.

(j’adore l’idée de tous vous imaginer grogner « tain elle fait chier la noisette, je l’crois pas que j’dois me lever ». j’adore.)

(surtout que JE SAIS que vous allez le faire)

(au fait, je suis celle de gauche)

(mouarf)

demain, dans mon fabuleux destin, nous danserons la salsa, sur un pied.

si t’as le moove, t’excite pas trop.

mardi, mai 26th, 2009

Alors que j’observais attentivement, Avionnette (il ne sait fais « quasiment » que ça, jouer aux avions, avec ses crayons) mettre son index dans sa narine étroite et pourtant bien pleine, pour l’amener ensuite, sans même faire semblant de se ronger les ongles, à ses lèvres,

Alors que j’esquivais, au même moment, la substance phisiologique s’échappant en quelques millisecondes de la bouche (et non du nez) de Bougeotte,

Et alors que Shtroumphette répétait pour la 12ème fois « maîtresse, les additions, on les pose? » (consigne écrite au tableau: « pose et calcule »),

Jason, mon Iphone, s’est mis à vibrer in the pocket.

Heureusement, l’heure de la récré n’étant plus qu’à quelques secondes, j’ai pû patienter pour lire un  mail, un ènième mail, en rapport avec le mouvement. Non pas celui des sables, ni de l’aiguille de la pendule. Celui du personnel.

essayons de récapituler, et nous ne ferons ainsi que trois romans.

En avril, en même temps que nous ne découvrons pas, les enseignants, nous nous demandons si nous voulons aller ailleurs. ou pas. puis nous tapotons nos voeux, et nous attendons 1 mois, pour savoir, si notre ancienneté et autres points par ci par là, nous permettent d’avoir un poste ailleurs. Pour voir s’il y a la vérité.

1 mois.

Déjà, je trouve cela drôlement long. Mais peut être qu’un monsieur, doit retranscrire le tout sur la pierre, pour que dans 2000 ans, des personnes le découvrent . Peut être.

mais, waou, patientez pas tant que ça que l’on nous dit. Il y aura un pré-mouvement les amis!

15 jours après donc, nous recevions un avis, nous indiquant (ou pas) le poste à occuper dès l’année prochaine. Sauf que, il est bien spécifié que houlala attention, il peut y avoir des erreurs… Ne pas trop en tenir compte. (comprends pas bien l’intérêt, à part se prendre la tête, faire péter le champagne, sans pouvoir remettre le bouchon trop gonflé par la suite, ou pleurer des larmes qui n’hydraterons plus le dedans du corps, pour RIEN)

Et encore 7 jours après, on nous dit que houlala qu’y a plein d’erreurs, et que faut tout revoir et que y aura un autre pré mouvement parce que bon, le premier il sert à rien. En gros. plus de 80 erreurs.

Mais franchement, ce que je ne comprends pas… c’est encore la main de l’homme qui fait ça? j’aurai imaginé dans mon monde des bisounours, que pif paf, on met tous nos voeux le jour x dans l’internet mondial, et le jour x+1, le super programme Educationationalum te sort les résultats comme un chef.

Il faut croire que je me trompe.

Oui, il faut croire…

Et Noisette Fût.

lundi, mai 25th, 2009

je ne sais pas trop si c’est la fête du Tag en ce moment, mais le fait est que Gaël DeToutdeRien m’a taguée. moi, noisette DeRienDeTout (tain, l’auto-link c’est jouissif). bref.

Si j’ai bien tout compris à son histoire (il faut dire que je le comprends pas toujours ce jeune homme, je le lis je le lis, et plus je le lis, moins je le comprends… :p ) je dois vous dévoiler le pourquoi du comment je blogue sous anonymat. Car vous l’aurez compris, ni mon nom ni mon prénom sont « noisette ». (waou! qué révélation!)

Pour tout vous dire, je suis votre père.

mouais.

bon.

(tain, quel bide)(merci le gros)(je savais que je pouvais compter sur vous)

En fait, il fûtasse un temps lointain, genre en 1995 (oh oui bon ben ça va, vous n’étiez pas nés hein, mais moi j’avais déjà cet âge où on est le roi du monde, où on connaît tout, et où on « fait pétér » la FAC, parce que t’façons, on est trop fort, on rattrape ça avec 3 nuits blanches), le formidable (celui là même qui devait être toujours au pointus maximus) avait décidé de monter un cyber café, parce que vous comprenez, l’internet, c’est le futur… Alors moi, j’avais décidé de ne plus m’étouffer avec la fumée de clopes qu’on pouvait encore beaucoup fumer à la cafet’ où les parties de belote ou tarot duraient de 8h à 18h, mais de m’étouffer avec la fumée de clopes qu’on pouvait encore beaucoup fumer devant des macs qui disaient tout le temps: error 124, error 899, error 5488…

En ce temps là, donc, autrefois, il y a moultes années, l’internet intergalactique c’était le futur, mais c’était le maaaaal aussi. Alors quand il fallait faire les « concours de la francophonie » où des questions étaient posées, et pour lesquelles il fallait se servir d’un moteur de recherche pour y répondre (3 pages était le grand maximum d’affichage)(on était quelques centaines à « jouer »)(quand j’y pense, c’est plutôt drôle)(ou pas). Quand il fallait aller se traîner sur Palace, un chat où je squattait une seule salle « l’enfer », quand il fallait ouvrir son premier icq, Hé bien les amis: TADAAAAAAAAAAM il ne fallait surtout pas donner son VRAI nom. au risque de se prendre une rafale de météorites sur la tête, et de voir tous les criminels et autres étrangleurs frapper à votre porte.

D’où noisette.

(oui, oh hein, ça va hein, je vous vois penser très fort « ah ben eeeeeeeenfin)(n’a-t-on plus le droit de disserter 3 tomes sur son  propre blog bordel de merde?!)

Noisette Naquît, Noisette resta, Noisette Est. Noisette je suis.

Je ne sais pas si vierge d’histoire internetile, j’aurai choisi l’anonymat, car je ne suis pas vierge, je suis capricorne.

Le fait est, que c’est comme cela, et comme cela ça restera.

Je ne taguerai pas, puisque ou l’on m’envoie bouler, ou ça fait des jaloux, ou ça me fait rechercher encore et encore des links… et là, j’ai la flemme. Mais faites comme chez vous hein, servez vous, c’est cadeau. c’est moi qui régale.

je vous bécote,

Noisette.