un petit bout de mon paradis.

non pas que je veuille vous rendre jaloux de quoi que ce soit hein, loin de moi cette idée, qui ne pourrait traverser mon esprit pur et dur mûr. C’est dans une idée de partage absolu que je vais vous livrer quelques images, qui resteront pour vous des images, et qui ont fait de mon dimanche lundi chômé, un lundi coloré.

c’est simple, les loulous, le formidable, la mamie, Jerry et moi même, avons fait un saut dans un tableau. c’est un peu comme si l’on s’était retrouvés transportés dans un paysage irréel, et pourtant, bien là, sous nos pieds mal chaussés. Tout était magique finalement. Les bruits, que t’as l’impression que les voitures ne font pas partie de ce monde, habité par les oiseaux, les papillons et les artistes.

regardez plutôt:

castelnouc’est fou parce que y a des vrais gens qui habitent ces vraies maisons.

(Je ne veux aucun commentaire rapport à mes photos-prises-avec-le-téléphone. Merci. je rappelle que mon apn a pris l’eau!!)

il vont même chercher l’eau ici:

castelnoucascadeouais bon ptêt pas… mais c’est classe.

Et puis y a des artistes que j’vous disais. et ils ont mis plein de « ninots » le long d’un chemin, celui qui mène à la source, pour représenter les enfants, qui, avant 1958, allaient chercher l’eau…

castelnouninots(vous pouvez admirer, les cheveux encore longs de chouchoutte)

bref.

vraiment, un tit coin de paradis.

et c’est a 20 minutes (et pas 20 ans)(ouais bon ok)(demain j’arrête) de chez moi. Des fois, la vie, c’est trop dur.

  • quand je te disais que c’était magnifique Castelnou putain.
    j’y suis allée une fois petite et j’ai dit que les gens aussi devaient être en pierre.
    déjà petite,je faisais mes bons mots.
    j’ai pas attendu 20 ans moi non plus. (ohhhhhh allez une petite dernière quoi!)