je te montre mon trou du cru?

hop.

hier j’ai reçu les gros.

ouais.

alors, étant donné que je suis rentrée à la maison à 19h12 parce qu’en ce moment, tu l’auras compris, mes journées sont telles le vent dans ce coin (qui ne s’arrête jamais donc), j’avais prévu, sur le chemin de retour à la maison, que j’avis quitté exactement 12 heures auparavant, que je ferai un repas « rapide ». faute de coquillettes pour faire un joli « pâtes-jambon », je me suis rabbatue sur le riz cubain. (excellent plat rapidement fait soit dit en passant)

et je me suis dit, étant donné que tu ne te foules pas niveau plat, foule toi ailleurs ma poule.

alors, toute fière, au moment du fromage, j’ai sorti mon « vous prendrez bien un bout de trou du cru »?

ouais.

à chaque fois que je la sors, et que les gens connaissent pas, c’est une rigolade orgasmique intérieure. mais ça, c’est sûrement parce que je suis fatiguée. (et un peu bête des fois ok)

alors… je te le montre mon trou du cru? (mouahhahaha)

trouducru

il n’en reste plus hein, mais l’odeur est encore là, elle.

voilà.

c’est tout.

je reviendrais plus tard hein, et j’essaierai de faire un billet, haut en culture. salut!