la mère déboule.

bon.

enfin.

je vais pouvoir m’habiller.

non mais attends, la règle est simple, où t’as été bien mal habituée dans l’enfance ou pas. Et moi ben j’ai une mère, qui après m’avoir hurlé dessus que « c’est une hoooooooooooooooooooooonte de se lever à 13 heuuuuuuuures quand on a 20 aaaaaaaaaaans » » que c’est une hooonte les moutons sous le liiiiiiit » etc etc… (et tout ça en espagnol s’il vous plaît (depuis je suis sourde d’une oreille)) ben elle me préparait un bon tit repas pour pas que je perde des forces, elle me mettait la table, parce qu’avec ma gueule de 18 mètres (c’est comme la fourmi ça) j’étais pas prête de le faire, elle me lavait, repassait mon linge… tout en râlant que c’était pas normal quand même hein, mais bon.

et puis un, jour, PAF. (comme le chien)

j’habite plus chez papa-maman parce qu’il faut couper la corde… coupons donc coupons donc, mais pas trop hein… moi j’aime bien que l’on me prépare la bouffe et qu’on s’occupe de mon linge… (ok j’avoue, elle me fait même le lit quoi…) merde quoi. (pis éventuellement, si on peut laisser les gamins temps en temps et se faire un tit resto hein…)

petit problème, depuis Noël, c’est ma soeur qui squatte ma mère. (comme un aimant) Là bas, dans l’Espagne. Tain, et moi, je dois tout faire ici… je savais pas moi ce bordel…. on m’aurait menti? bref. surtout que je n’ai pas deux gosses à la maison… mais trois… (comme les petits cochons) enfin, je dis ça je dis rien.

Dans la buanderie, tu peux même pas rentrer tellement y en a partout. c’est un feux d’artifice de fringues… mais vers le sol, et pas beau. depuis 2 semaines que ça attends la mère… mais que nenni, personne à l’horizon. Elle m’avait bien dit: « bientôt je viens!! » Alors j’ai appelé:

– maman, ça ne peut plus durer, bientôt je vais devoir amener les enfants à l’école 3 jours d’à filée avec le même slip récupéré du sale.

– ma fille t’exagères (toujours en Espagnol hein, je te fais pas la traduction?)

– ben quoi? tain tu me dis que tu viens, j’arrête tout moi  hein, la lessive, le ménage, la vaisselle… mais putain, j’arrive pas à arrêter la poussière qui s’accumule.

– ma fille t’exagères!!!!

– hey au fait, tu me ramène du jamon?! et des galletas Maria? et du Manchego??!

– mais ouiiiiiiiiii c’est déjà prévuuuuuu!!!!

tain. ma mère elle est en or les gros. en Or. (comme les cités.) (je sais pas ce que j’ai avec les comparaisons tiens.)(je vais aller consulter)

parce qu’en plus, elle fait des câlins, des bisous (bon pas trop parce que moi j’fais ma grande hein, j’ai coupé le truc là « roooh maman arrête!!! »).

mais moi aussi chuis en or hein… parce que si je la laisse tout faire ici quand elle vient, c’est parce que je suis une grande alruiste… je veux que ma mère se sente utile quoi… ça lui fait tellement plaisir… 😉

  • putain.
    message à l’attention de la mère : c’est pas possible de ramener aussi a camille des galletas maria, par hasard?
    (sérieux, c’est pas simplement extraordinaire, ça?)(et le Semilla de Oro?)

  • merde
    moi elle m’a jamais fait une seule machine !
    heureusement elle fait la paella…
    bon
    15 jours maxi hein
    salut

  • Oh putain la belle mère déboule!
    On va pouvoir parler politique dans cette maison (et balancer sur Zapatero).
    COOL !

  • Comanchégo, comanchégo comanchégo comanchégo -oh.
    C’est ça qu’on disait quand on écoutait cette chanson:

    http://www.youtube.com/watch?v=110k5hsSTjo

    bonne nuit.

  • moi ma maman elle me fait des macarons le weekend, nananère 🙂

  • L’OURS

    Ne l’épuisez pas trop les derniers jours…
    Hey Geek !!! Demandes-lui ce que Zapatero a proposer ce lundi pour enrailler la crise en Espagne (rien).
    Oups… Bonjour belle-maman !!! J’avais oublié que tu arrivais aujourd’hui…

  • L’OURS

    Ah si… Zapatero a dit, 95% de l’interview, que son ministre de la justice avait bien fait de partir (et patati et patata…) et les autres 5% qu’il fallait continuer à consommer… On devrait envoyer le ptit nain pour qu’il lui montre…

  • Camille: oh ben mince, elle est arrivée… tu veux que je t’envoie « une » galleta? :p

    raquel: tain mais, t’es pas mytho toi?

    cyril: putain, non hein, tu commences pas hein? elle part en couille et elle est vieille la pauvre..

    Mélina: ouiiiiiiiiiii moi aussiiiiiiiiiiiii. mais bon. y a longtemps. aujourd’hui je préfère le manger…

    marinette: ouais ben calmos hein, quand je mettrai des photos ce week end alors que tu mangeras tes macarons, ben , ben, ben voilà quoi. les boules.

    l’ours. ma mère a lu ton com par dessus mon épaule. elle a dit qu’elle ne pensait pas parler de zapatero. point barre. pis elle est allée se faire une tisane.

  • mamie

    alors on va manger la paella

  • nan, nan, en vrai, j’ai une épicerie espagnole pas loin, y’a des galletas maria, et j’ai encore du semilla de oro au congèle!
    mais merci, hein!

  • mamie: aaaaaaaah désolée, y en a plus!! (gnarf)

    Camille: tain, alors tu vas pouvoir mettre une dizaine de galletas dans un tit café au lait,que ça fait de la pâte et que c’est trop bon!!!

  • C’est bien les mamans.
    La mienne elle me rend dingue au bout de 2 minutes..
    Mais c’est bien quand même..

  • graaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaave!

  • emanu: ah mais la mienne aussi hein, elle me rend dingue… mais bon… parce qu’en plus, quand tu écris trop vite en français et que tu changes de page sur le net, ou que tu réponds à un commentaire sur ton blog alors qu’elle regarde par dessus ton épaule au lieu de lire le « hola » ou le « que me dices? », ben elle te fait tout lui expliquer, parce que « t’es quand même folle ma fille »… (comme là quoi) (et elle rigole) (alala ces mères…)

    Camille: tain, tu t’es tellement excitée que tu sors du cadre (on me l’avais jamais faite celle là)… respire… respire… tout va bien.