Archive for février, 2009

3 hommes et 1 chieuse.

samedi, février 28th, 2009

bon.

ni une ni deux.

je me suis barrée de la maison.

ouais.

ni trois ni quatre.

cela devenait insupportable.

c’était 5. ouais. 5 ordis qui squattaient mon salon… et quand tu mets des gens pour tapoter sur le clavier de ces ordis, ça fait 3 mecs. bizarre vous avez dit bizarre? Putain, le formidable et deux collègues-amis-famille (c’est trop compliqué en fait j’te jure) ont passé la journée là. sur cette table:

ordiiiiis

ils ont commencé à dire des trucs comme « PHP, CSS (feuille de style que ça s’appelle), phpmyadmin, requette SQL… »

et ils ont vidé mon stock de café… et vas que moi j’prendrai un voluptuoso, et vas y qu’un moka… et que un autre ça fait pas de mal… bref.

pourquoi faire? pour travailler qu’ils disaient… « parce que tu comprends, on est trop overbouqués, que l’taff c’est trop l’speed, que le wikène c trop hard. »

ah.

et moi où c’est que j’pose mon cul pour bloguer tranquillou pendant que les enfants dorment?

ils ont tous les 3 hésité un instant, le sourire au bout des lèvres, pour répondre un dtc, jusqu’au moment où ils se sont rendus compte que ça n’avait aucun sens.

« bah euh, où tu veux, mais euh, pas là ».

putain mais c’est MA table la table du salon hein… le mari lui il a un bureau en haut où c’est la fête de l’acarien. aaaaaaaahhhhhhh mais non non, ça ne leur allait pas.

alors je me suis barrée, en gromelant un « pfff j’me casse moi, je vais faire 4 courses »

– « oh tu ramènes des knachi balls hein? »

– « moi j’veux bien des Lion, mais des mini »

– « oh ben puisqu’on y est, du jus de framboise… merci »

Putain, me restait plus qu’une course quoi. les boules.

chkoumoune voituresque.

vendredi, février 27th, 2009

putain.

y a des jours où ca va bien, pis y a des jours où t’as la chkoumoune de la voiture. ouais. tout à commencé ce matin, à une heure bien trop matinale, en allant travailler, bien trop travailler d’ailleurs.

il a fallu que je me tape un de ces vieux qui croient que c’est bon pour le corps et l’esprit, de se promener tranquillou à 7h40 du mat… à vélo. en plus pouvret, les cataractes aidant, il devait se sentir beaucoup plus sen sécurité au milieu de la route. tu sais? de ces routes que tu peux pas doubler parce que t’as une ligne  blanche? bah voilà. alors il a tourné le monsieur, et heureusement, parce que je serais arrivée à l’heure des miettes pour les pigeons par terre: la récré.

toute contente que j’étais de pouvoir reprendre une vie de conductrice normale, j’arrive à à peu près 150 mètres de lécole… mais du côté où y a le passage à niveau… et putain, mais pourquoi la barre elle se ferme devant moi. bon, c’est pas grave. je vais faire un voeu putain. il parraît que quand t’es devant la barrière en premier, tu fais un voeu il s’réalise. putain mais on est pas con sans déc des fois les numains???!!! (ouais mais bon, n’empêche j’ai fait mon voeu, parce qu’on sait jamais hein…)

évidemment il va de soi, que le feu à 40 mètres de l’école, était rouge… je lui aurai bien balancé un paquet de cloppes à la gueule, mais j’fume plus. et il a pas de gueule.

autant te dire que je suis arrivée à la bourre pour les photocops, que la machine était déjà squattée par les collègues… (putain là aussi c’était la misère… mais j’avais plus mon klaxon)(c’est qu’il faut être stratège j’te l’dis moi) et personne ne fait le café dans cette putain d’école à part moi… ils préfèrent ne pas en boire du tout que le faire ou bien? et moi, sans café, je peux pas klaxonner de la bouche.

donc autant te dire que la journée commençait moyen…

mais bon elle s’est bien finie hein, je me suis juste coltinée le tracteur. putain, un tracteur à 17h un vendredi. tu le crois ou bien?

la mère déboule.

jeudi, février 26th, 2009

bon.

enfin.

je vais pouvoir m’habiller.

non mais attends, la règle est simple, où t’as été bien mal habituée dans l’enfance ou pas. Et moi ben j’ai une mère, qui après m’avoir hurlé dessus que « c’est une hoooooooooooooooooooooonte de se lever à 13 heuuuuuuuures quand on a 20 aaaaaaaaaaans » » que c’est une hooonte les moutons sous le liiiiiiit » etc etc… (et tout ça en espagnol s’il vous plaît (depuis je suis sourde d’une oreille)) ben elle me préparait un bon tit repas pour pas que je perde des forces, elle me mettait la table, parce qu’avec ma gueule de 18 mètres (c’est comme la fourmi ça) j’étais pas prête de le faire, elle me lavait, repassait mon linge… tout en râlant que c’était pas normal quand même hein, mais bon.

et puis un, jour, PAF. (comme le chien)

j’habite plus chez papa-maman parce qu’il faut couper la corde… coupons donc coupons donc, mais pas trop hein… moi j’aime bien que l’on me prépare la bouffe et qu’on s’occupe de mon linge… (ok j’avoue, elle me fait même le lit quoi…) merde quoi. (pis éventuellement, si on peut laisser les gamins temps en temps et se faire un tit resto hein…)

petit problème, depuis Noël, c’est ma soeur qui squatte ma mère. (comme un aimant) Là bas, dans l’Espagne. Tain, et moi, je dois tout faire ici… je savais pas moi ce bordel…. on m’aurait menti? bref. surtout que je n’ai pas deux gosses à la maison… mais trois… (comme les petits cochons) enfin, je dis ça je dis rien.

Dans la buanderie, tu peux même pas rentrer tellement y en a partout. c’est un feux d’artifice de fringues… mais vers le sol, et pas beau. depuis 2 semaines que ça attends la mère… mais que nenni, personne à l’horizon. Elle m’avait bien dit: « bientôt je viens!! » Alors j’ai appelé:

– maman, ça ne peut plus durer, bientôt je vais devoir amener les enfants à l’école 3 jours d’à filée avec le même slip récupéré du sale.

– ma fille t’exagères (toujours en Espagnol hein, je te fais pas la traduction?)

– ben quoi? tain tu me dis que tu viens, j’arrête tout moi  hein, la lessive, le ménage, la vaisselle… mais putain, j’arrive pas à arrêter la poussière qui s’accumule.

– ma fille t’exagères!!!!

– hey au fait, tu me ramène du jamon?! et des galletas Maria? et du Manchego??!

– mais ouiiiiiiiiii c’est déjà prévuuuuuu!!!!

tain. ma mère elle est en or les gros. en Or. (comme les cités.) (je sais pas ce que j’ai avec les comparaisons tiens.)(je vais aller consulter)

parce qu’en plus, elle fait des câlins, des bisous (bon pas trop parce que moi j’fais ma grande hein, j’ai coupé le truc là « roooh maman arrête!!! »).

mais moi aussi chuis en or hein… parce que si je la laisse tout faire ici quand elle vient, c’est parce que je suis une grande alruiste… je veux que ma mère se sente utile quoi… ça lui fait tellement plaisir… 😉

nathachatte vous avez dit nathachatte?

mercredi, février 25th, 2009

bon.

bientôt le retour.

non mais, enfin je veux dire, je trouvais que Nathachatte squattait un peu trop souvent mon blog, un peu comme si on pouvait y boire du champagne gratos quoi. d’abord on fait une tite vidéo par ci par là, toujours à l’arrache, ensuite on prend ses aises, puis bientôt elle écrira des billets, et empochera ma thune de billets sponso aussi non? pitain. (putasse attitude)

et faut pas déconner quoi! je n’ai, ni rolex, ni limousine… point barre. je vais pas l’entretenir hein… faut pas pousser mémé dans les citrons quoi. non mais merde!! c’est pas carnaval aussi quoi!! (ah si?)

t’façons, avec tout le web 2.0 du monde international, elle est pas fichue d’avoir mickael vendetta en ami… malgré ses efforts

mais bientôt je lui déroulerait le tapis rouge. (et je le réenroulerai quand elle sera dedans.) ou l’escalier en chocolat. (pis je mettrai le chauffage à fond).

bon, alors voilà, c’est une sorte de teasing on va dire. elle va réapparaître (pour redisparaître)(où un truc comme ça), sans pour autant se mettre à nu

bref.

je vous laisse déguster: (miam)

c’était aussi, la fête aux link.

cherchez l’intrus.

mercredi, février 25th, 2009

clopes

wala.

c’est tout pour le moment…

je m’en vais finir ma soupe de courgettes.

ouais.

avec du cumin dedans.

ouais.

puis je reviens plus tard.

c’était le passionnant billet du mercredi soir.

venise à la ferme…

mardi, février 24th, 2009

comme je suis une maîtresse trop méga super cool, j’avais proposé à mes gentils zépiens, d’amener des déguisements « qu’on ne mettrait qu’une heure demi heure avant la délivrance fin des cours parce que faut pas déconner exagérer, moi je fais pas classe à un con de zorro ou à ce putain de dark vador ou autres bouffonnes comme Dora. »

alors la journée est tranquillement passée,entre quelques 100 000 « quand est ce qu’on se déguise maîtresse maîtreeeeeeeeeeeeeeeeesse ? »

pis avant de sortir leurs trésors de leurs sacs poubelle, jai fait un peu de meublage langage: « en quoi tu vas te déguiser toi? et pourquoi? »

– en princesse, parce que j’adooooooooore les princesses.

– en pirate pour aller voler des trésors.

– en princesse, parce que j’adooooooooore les princesses.

– en policier pour tuer les gens!

– en princesse, parce que j’adooooooooore les princesses.

– en rien parce que ma mère a oubliééééééééé (hop, petit moment séchage de larmes)

– en princesse, parce que j’adooooooooore les princesses.

– en clown parce que c’est trop rigolo.

– en princesse, parce que j’adooooooooore les princesses.

…..

……..

…………

pis j’arrive à Pipelette-girouette, une chtite qui me pose quelques tits soucis de comportement, mais bon. elle est vive quoi. il faut sortir le positif quoi, elle est intéressante… un peu chiante quand même, faut juste lui apprendre à se canaliser un peu… bon. j’arrive à elle:

– en vaaaaaaaache!!!!!!! parce qu’elle fait MEUUUUUUUUUH!!!

et c’était vrai en plus…

c’était aussi, la fête aux rattures ratures.