poésie quand tu nous tiens.

salut les gros.

ici, on ne s’ennuie pas.

entre le travail (mais bientôt les vacances!!), les heures supp du travail, le travail à la maison (purée, et après on dit que les instit ça bosse pas), la deuxième journée qui commence quand je vais chercher les loulous à la garderie de l’école, le formidable, les 59 billets à lire le soir de blogs que j’aime toussa, mes propres billets que j’essaie tant bien que mal de caser à droite et à gauche… pfiou, entre tout ça y a pas de quoi s’ennuyer quoi.

Et pis attendez les gros, c’est que je suis inscrite sur ebuzzing maintenant hein!!! ça ne rigoule plus hein… bon ok, pour l’instant personne n’est disposé faut croire, à me faire gagner des pépettes (votre blog ne répond pas aux critères blablabla, z’ont rien compris c’est pas de ma faute hein), mais acceptée je suis!!

BREF. y a un moment que j’affectionne particulièrement, c’est quand mes enfants me racontent leur journée, quand on arrive à la maison. la dernière fois, je me suis même dit: « tiens je vais partager ce moment avec mes amis blogosiens ».  alors j’ai dis à chouchoutte: euh, c’est drôlement intéressant dis donc, tu veux bien me le raconter à nouveau, mais bouge pas je filme. elle avait l’air bien d’accord et a repris mot pour mot:

je vous laisse écouter…

wala
je crois qu’il n y a rien d’autre à dire.
🙂