le foie de crise?

Je croyais que c’était fini mais il n’en est rien.

C’est terrible ça quand même…

Pendant quatre jours elle était là… je la regardais, elle me guettait puis disparaissait comme elle était arrivée… en un éclair. En un battement d’ailes de papillon, PAF, c’était fini. Et tu sais oh combien ce battement peut être dévastateur n’est ce pas ? tu sais combien. Alors, ce rien de temps changeait mon état.

Purée… j’étais contente hein ce n’est pas ça… mais j’avais un peu peur quand même les gros… j’avais un peu peur.

Chaque jour qui passait, je me disais : sera-t-elle là demain ? Et des frissons parcourraient mon corps. Oui des frissons, oui mon corps.

Bref.

Hier la trêve. Hier, une pause dans cette incommensurable orgie.

Elle était devenue sage.

Mais aujourd’hui je sais qu’elle va réapparaître plus forte que jamais.

La bouffe les gros, la bouffe.

Après une petite pause sournoise hier, aujourd’hui ça repart… il faut bien le finir se foie gras, ces huîtres, ce jamon de jabugo, pour faire une petite entrée au ris de veau…

Je crois que dès que je rentre chez moi j’ouvre un blog culinaire… j’ai de quoi tenir une bonne année, avec ce que l’on a mangé par ici, en 6 jours…

Et vous ça va ? y a régalade ?

Demain les gros, je vous présenterai Manolito et Pedrito, et je vous expliquerai comment tisser des perles pour faire un joli bracelet à 4 bandes… (trop forte je suis)

Wala.

  • Manolito et pedrito ? Il me tarde demain 😉