c’est la foire!

bon ok, c’est pas normal parce qu’il fait 16 degrés par ici… c’est pas normal de se balader un 11 novembre en tee shirt et veste en jean. donc du coup, on a du mal à retrouver ces lèvres gercées, ces yeux rougis, et ces visages tétanisés par le froid, figés, comme à la bonne époque de quand j’étais jeune dans la laïfe.
mais tout de même. novembre, c’est la foire.

alors on retrouve quand même les mêmes vomis, sous les mêmes manèges…
le même top gun (que même qu’à l’époque c’était trop la classe de monter dedans, pour tom cruise qu’on se prenait, et que now, les ados l’appellent le « top jeune »… no comment quoi), les mêmes pommes d’amour qu’on est trop content quand c’est votre amoureux qui vous l’offre, les mêmes barbapapas collantes que si on a oublié les lingettes, on s’essuie discrètement sur une veste en passant…

aaaaaaaaahhhhhh la foire. le même pompon, qui depuis mon époque n’a pas encore été lavé… je me rappelle, il était jaune… il est devenu marronâtre. mais il est toujours aussi beau! accroché à son tuyau de gazinière. il y a même un manège qui ressemble vaguement à un chapi ou un chapo, que même pas ils savent qui c’est les gosses.

le même train fantôme qui fait même pas peur mais qu’on est trop content de pas avoir eu peur parce qu’on est trop courageux et on sort avec un « pfff même pas peur, c’est nul. je peux remonter? »

que de nostalgie. et je me dis que les enfants des enfants de mes enfants connaîtront tout cela aussi, car ici, ils prennent bien soin de ne rien changer d’année en année. merci.

  • aaaaah classs… et le prix ? il a pas changé non plus ?

  • raquel: ben écoute par rapport aux années précédentes où il avait augmenté… là il a baissé (crise oblige hein) donc finalement, on se retrouve dans les prix d’avant. nostalgie nostalgie koi.

  • Hello Dear, are you truly visiting this web page regularly, if so afterward you will absolutely take nice experience.