moi je dis stop!

hier soir, je suis allée à un repas (et voui m’sieur dame, veuillez noter oh combien j’ai une vie sociale) auxquels nous étions une tite vingtaine.

halte les grands restaurants 6 étoiles, ouste la tour d’argent, filez les bocuse et autres marmitons. dans une petite ville du sud à l’accent chantant, se trouve un bon restau aux spécialités corses. Mais ceci n’est pas le sujet. parlons plutôt de la populasse à laquelle j’ai daigné me mélanger en ce mardi soir.

voilà. je suis arrivée avec mon joli slim gris coiffé (ben oui) de bottes noires entrelacés sur toute la longueur…  une tit haut transparent (gris également s’il vous plaît) qui laissait apparaitre un soutien gorge noir entièrement bordé de délicats petits noeuds noirs également (mais ça, ça aurait été simplement si j’avais enlevé le petit gilet moschino que j’avais gracieusement placé par dessus, étant donné que la température avait franchi la barre des 20 degrés, et qu’il faisait par conséquent très froid. par souci de rapidité et de non perte de temps au moment du coucher (tardif quand on sait qu’à 7h pétantes le réveil humain se met en marche) j’avais envoyé voltiger le mascara et avait uniquement profilé les yeux d’un trait noir et les lèvres d’un brun doré… (et hop, tout ça se fait gentiment la malle sans démaquillant et autres artifices, pendant la nuit).

–> Et non, je n’ai pas parlé de mon string (je vous ai entendu les esprits tordus) puisque c’est une évidence qu’il était en concordance totale avec le soutif sus cité…

bref. ce n’est pas non plus le sujet. mais où donc veut elle nous amener donc me direz vous? nous y arrivons nous y arrivons… je ne faisait que profiter de votre patience sans fin, oh, lecteurs. (remarquez que j’ai mis un « s » cette fois ci a « lecteurs » car mes statistiques me montrent maintenant, que vous n’êtes plus un seul. merci. vous êtes 3 à présent.)

je disais donc (n’est ce pas?) moi je dis stop quand je vois un pantalon marron a carreaux, combiné avec une chemise à rayures verticales……………………jaunes.

moi je dis stop quand je vois un sac en cuir alors qu’on porte des chaussures en daim… non quoi.

moi je dis stop quand vous sortez fumer une cloppe et que vous êtes trois et qu’y a un type que vous ne connaissez pas, ou a peine (puisque comme vous êtes polie et bien élevée vous lui avez fait la bise en arrivant) raconte qu’il aime bien dormir tout nu car il trouve ça agréable de sentir son cher et tendre (?)… effleurer la couette. (ah).

moi je dis stop, stop aux blondes cachées sous une teinture brune (ce qui pourrait montrer leur intelligence… mais non.)

stop au gateau au chocolat sans crème anglaise. stop aux ongles rongées, stop aux cheveux effilés.

STOP au mauvais goût quoi!!

rendez vous dans les prochains épisodes de mon fabuleux destin, dans lequel je vais créér une catégorie « sois pas beauf ». car ça devient urgent. le monde ne tourne plus rond. vous y trouverez les choses à faire… et à ne pas faire… photos à l’appui.

merci de votre attention. et stop.

  • Oui je dis stop aussi !!

    D’ailleurs certains pros font aussi preuve de mauvais gouts:

    http://www.blagman.net/image/distributeur_savon.jpg

  • ah… c’était un diner de cons ? 😛

  • Julien

    Moi c’est pour ça que je suis pas venu au repas ! Les invités étaient trop suspects ! Par anticipation, j’ai dit STOP…